mercredi 1 avril 2020

Présentation Interactive : Nouvel Index World Handicap System

La mise en place du nouvel Index 2020 suscite de nombreuses interrogations sur son application pour chacun, nous vous proposons d'y répondre dans un webinaire organisé par la Team LPBB.

Le soleil s’est levé sur Hinako Shibuno

A 20 ans, la Japonaise Shibuno remporte le British Open 2019

Au Japon, elle est surnommée “Souriante Cendrillon” (Smiling Cindirella). Lors de cette semaine du British Open 2019, il n’y a eu ni pantoufle perdue, ni citrouille transformée en carrosse mais la victoire de Hinako Shibuno sur une merveille de putt a des vrais airs de conte de fées.

Leader à -14 après 54 trous, Shibuno a joué le dernier tour de son premier tournoi sur le LPGA avec une décontraction et un enthousiasme rarement vus. L’insouciance de sa jeunesse peut-être puisque Hinako fêtera ses 21 ans le 15 novembre prochain. A moins que ce ne soit le bonheur d’être à Woburn en Angleterre pour une jeune fille qui n’avait voyagé qu’une seule fois en dehors du Japon (en Thaïlande) avant cette semaine.

Pourtant, on a bien cru que la pression de l’enjeu l’avait rattrapée lorsqu’elle commettait un double bogey après un quadruple putt sur le 3. A mi-parcours, après 2 birdies et 1 bogey pour virer en 37, la Japonaise a laissé la tête à Lizette Salas venant de passer -15 après un 6e birdie sur le 10. L’Américaine a délivré un dernier tour de feu en compagnie de la n°1 mondiale Jin Young Ko. Sur les 13 premiers trous du jour, à elles deux, elles ont signé 13 birdies !

Mais le retour du Marquess’ couse de Woburn a été le terrain de jeu de Shibuno toute la semaine. Elle y a signé 13 birdies sur les 3 premiers tours et aucun bogey. Alors, peu importe que Salas s’échappe quelque peu, après un nouveau birdie au 15 pour passer à -17, Shibuno est heureuse d’être là, souriant à longueur de fairways, saluant les spectateurs entre chaque trou et délivrant une leçon de putting sur les greens.

Birdie 10, birdie 12, birdie 13, birdie 15 ! Hinako se présente au départ du 18 en tant que co-leader à -17 après que Salas ait raté une dernière opportunité de rentrer au club-house avec un coup de mieux.

Ce sera d’abord un drive en plein milieu du fairway, 20m devant sa partenaire du jour, Ashleigh Buhai. Montre en main, elle tape son second coup 25 secondes (à bon entendeur du jeu lent !) après celui de la Sud-Africaine pour déposer sa balle à 5m du drapeau et se fend d’un énorme sourire à peine son coup joué jusqu’à son arrivée sur le green.

Il lui fallait pourtant rentrer le putt pour gagner le tournoi et s’éviter un playoff. Un conte de fées est une histoire qui se finit bien et sans doute Souriante Cendrillon le savait déjà. Elle déroule une ficelle qui semble arriver beaucoup trop vite sur le trou mais ses lèvres dessinent déjà un sourire avant que la balle ne tombe. Hinako Shibuno, sur son 25e birdie de la semaine, remporte le British Open 2019 sur le score de -18.

Les faits notables du dernier tour :

  • Shibuno est la seconde Japonaise de l’histoire à remporter un Majeur. Sa compatriote Chako Higuchi a gagné le LPGA Championship en 1977.
  • Avec cette place de 2nde, Lizette Salas (-17) réalise sa meilleure performance dans un Majeur et sa plus belle année en Grand Chelem avec 4 Top20 dont 2 Top5 (T5 au KPMG PGA Championship)
  • Jin Young Ko (-16) complète le podium et s’adjuge le Rolex Annika Major Award qui récompense la meilleure joueuse dans les 5 Majeurs grâce à ses 2 victoires : ANA Inspiration et Evian Championship.
  • Une ultime carte de 66 (la seconde cette semaine) pour Céline Boutier qui termine à la 6e place du British Open venant faire écho à sa 5e place ex-aequo lors de l’US Open. Après avoir représenté l’Europe lors de la Solheim Cup Junior en 2011, ce nouveau superbe résultat en 2019 devrait offrir une place à la tricolore parmi les 12 joueuses de la sélection de Catriona Matthew pour la prochaine Solheim Cup (13-15 septembre).
  • La 7e place de l’Espagnole Carlota Ciganda est le 3e Top10 en Majeurs cette année (T4 au ANA Inspiration, T10 au Evian Championship).

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
Avatar
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est spécialiste en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 4 & 5

C'est la conclusion du WGC Match Play 2020 imaginée par Julien, un final à la hauteur de l'événement !

Winter Golf en Écosse

A l’occasion d’un WE entre copains à Edimbourg dans le cadre du tournoi des 6 Nations, Anthony en a profité pour quelques parties sur des fameux parcours locaux. Une superbe invitation au voyage et au golf !

Adrien Mörk : “Les universités américaines offrent un niveau de compétition très élevé”

Adrien Mörk, ancien joueur sur les circuits européens, est arrivé aux USA en 2012. Désormais, Head Coach à Texas Christian University à Fort Worth près de Dallas, il nous explique longuement le système américain et ses forces. Un très bel entretien réalisé par Christophe.

Newsletter Gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails / mois maxi)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 2 & 3

Julien, fan de golf, poursuit son débrief très personnel des matches de poules du WGC Match Play qui devait avoir lieu cette dernière semaine de mars.

Argolf, une nouvelle série de fers au programme !

Argolf sur le devant de la scène en 2020 avec de nouvelles séries de fers dans la continuité de 2019. Pierre Reyval, commercial au sein de la société bretonne nous en dit plus.