Ancienne cavalière, Manon a découvert le golf par hasard il y a 2 ans. Une nouvelle romance commence entre cette Normande de 30 ans et la petite balle blanche. Souvent en manque de copines sur les parcours, elle a surtout été surprise du manque de choix originaux dans le textile en comparaison à l’équitation. Elle s’est fait un premier modèle, elle l’a porté et les premières demandes sont arrivées. “La Petite Golfeuse” était née !

Pourquoi as-tu décidé de créer “La Petite Golfeuse” ? 

J’ai commencé le golf il y a seulement bientôt deux ans et j’ai eu besoin de m’équiper en vêtements et matériel. Je viens du monde de l’équitation où il y a un large choix de textiles et j’ai été étonnée de ne trouver que des vêtements très (trop) sobres ou complètement bariolés. L’idée a donc germé plutôt de façon informelle autour d’un verre avec des amis. Je me suis fait un premier modèle que j’ai porté et puis j’ai eu des commandes et j’ai fini par déposer la marque.

Comment définirais-tu tes vêtements ? 

Des textiles “bio” pour montrer son appartenance au golf et que l’on peut également porter en dehors, dans la vie de tous les jours.

Tu vends sur Internet ? 

Je n’ai pas pour l’instant pas de site internet, le coût étant assez élevé. Les bénéfices de cette collection me permettront d’en créer un. Je communique essentiellement via Instagram et le bouche à oreilles. Les gens me passent les commandes directement en me contactant et je les remercie de leur confiance.

Quelle est la cible de ta collection ?

J’ai autant de demandes de femmes que d’hommes. La marque s’appelle “La Petite Golfeuse” mais elle est mixte, chacun ses coloris et ses modèles. La tranche d’âge est très vaste et je suis ravie que cela plaise également aux séniors qui sont maintenant comme les jeunes, à la recherche des vêtements classes et décontractés. Les clients sont très sympas et je discute avec certains d’entre eux via les réseaux sociaux. Ils sont pleins d’encouragements et de conseils, c’est très motivant.

En dehors d’un site web, quels sont tes projets pour “La Petite Golfeuse”? 

Je souhaite conserver les modèles classiques et proposer des éditions limitées de messages décalés et des coloris et des matières différentes (toujours en bio 🙂 ). J’ai pleins d’idées qui me sont soumises et c’est inspirant pour la suite.

Qu’aimes-tu dans le golf ?

J’aime ce sport pour la convivialité et les rencontres qu’il apporte. J’apprécie surtout les parties entre amis où le seul enjeu est le règlement de l’apéro. Personne ne jouait, ni ne connaissait ce sport autour de moi. Mes parents s’y sont mis et mon père joue tous les jours maintenant. Je me souviens aussi de mon premier birdie, j’ai cru que ça y est tout était acquis !!! Et puis le trou d’après j’ai perdu deux balles…

La partie à 4 de tes rêves ?

  1. Tommy Fleetwood il a l’air sympa et il pourrait me donner quelques conseils
  2. Mon amoureux qui m’encourage toujours
  3. Mon papa que je peux encore battre 

Tu t’intéresses au golf professionnel ?

J’ai pu assister à la Ryder Cup et je pense qu’organiser aussi la Solheim Cup au Golf National serait une suite logique. Cela ferait une belle publicité au golf féminin en France. On manque de copines sur les terrains, il faut réussir à attirer cette cible.

Quelque chose à ajouter ?

N’hésitez pas à me solliciter via les réseaux simplement pour échanger ou m’apporter vos retours, je suis preneuse !!

Marc
Pour Marc, le golf véhicule de nombreuses valeurs: (éternelle) remise en question, humilité, joie, déception, motivation. Le golf, c’est aussi prendre du plaisir en jouant et, en même temps, découvrir des sites magnifiques. Descendu jusqu’à 11 de handicap, il est aujourd’hui à peine plus haut mais comme il dit : « c’est comme ça le golf, on peut toujours fait mieux ! » Spécialités: Homme de terrain (Interviews), développement du golf et graphiste pour les besoins du blog

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.