jeudi 9 avril 2020

Présentation Interactive : Nouvel Index World Handicap System

La mise en place du nouvel Index 2020 suscite de nombreuses interrogations sur son application pour chacun, nous vous proposons d'y répondre dans un webinaire organisé par la Team LPBB.

Bryson DeChambeau nouveau leader à Mexico

Des cartes de folie dans ce second tour !

Record du parcours égalé pour Erik van Rooyen avec une carte de 62 qui est la cerise sur le gâteau (c’était aussi son anniversaire) d’une journée emplie de birdies et eagles. Le champ des 72 joueurs enregistre un total de 150 coups de mieux ce vendredi par rapport à jeudi. Six joueurs légèrement détachés, faîtes vos jeux ! En attendant la Team débriefe ce second tour.


Lire leaderboard complet

1. Dechambeau -11
2. Van Royen, Reed -10
4. Matsuyama, Thomas -9
5. McIlroy -8

36. Hébert +1 (73-70)
63. Lorenzo-Vera +7 (76-73)
67. Perez +9 (81-70)


 

Que retiens-tu en priorité de cette seconde journée ?

Gurvann : la journée a été dense. Commençons par la réaction des Français qui m’a  plu. Continuons avec le -2 de Rory (et un SG putting négatif) qui fait tâche parmi le top10 du leaderboard. Finissons par le trio de scores postés par le bon, la brute et le truand (j’vous avoue, je suis très fier de celle là 😉 ). Jouer -9 ou -8 sur un tel parcours, bravo messieurs !

Marc : C’était une deuxième journée qui ressemblait à un Moving Day ! Wooooooow quelle journée pour Dechambeau, en plus il joue plus vite, d’où la raison de son résultat peut-être ? Van Rooyen et Matsuyama nous ont fait le show également et sur la fin Rory m’a rassuré sur son putting. Non c’était un joli 2ème Moving Tour ! 😉

Cyril : La belle réaction de Perez, et Hébert toujours le meilleur côté français. Sinon, sans surprise, les 4 guérilleros qu’ont signé 62 (van Rooyen), 63 (DeChambeau, Reed) et 64 (Matsuyama) et ont envoyé un signal fort aujourd’hui !

Guillaume : Les très gros scores des 4 hommes. -9 -8 -7 c’est impressionnant quand même, chapeau !

En complément
C’est la 10e fois que l’Américain DeChambeau est leader après 36 trous dans sa carrière, il a gagné à 2 reprises sur 9 fois précédentes.

Le Sud-africain van Rooyen a joué -13 sur ses 27 derniers trous. Peut-il être l’inattendu que personne n’a cité pour la victoire avant le tournoi ?

Gurvann : C’est vrai que dans le top9 actuel, il est l’inattendu avec Sebastian Munoz.  L’essentiel pour moi et je ne suis pas une victime de la mode, mais c’est pas possible ce pantalon court, non ? Son équipementier n’est pas au courant de sa dernière poussée de croissance ;-). Dans mon fantasy, j’ai joué Bezuidenhout en me disant qu’un Sud-Af était habitué a jouer avec cette problématique d’altitude. Il lui arrive toutefois d’avoir des mauvaises journées, parfois très mauvaises.

Marc : Eric Van Rooyen est d’un naturel surpuissant, il nous a déjà fait preuve auparavant sur l’European Tour de toute sa classe (euh, vestimentaire un peu moins ! 😉 Pourquoi pas, mais il y a du monde derrière !

Cyril : je m’incline… Claquer un 62 sur ce parcours c’est monarchique ! Sans aucun doute, à deux tours de la fin c’est maintenant un sérieux outsider.

Guillaume : Désolé pour les fans de son affreux pantalon, je n’y crois pas une seconde. Il a rentré des chips de partout. En surchauffe complet. Il va rentrer dans le rang ce week-end. Ca nous donne en tout cas une dernière partie pas très charismatique. On va plutôt se concentrer sur l’ante pénultième Rory/JT/Matsuyama non ?

Quel joueur actuellement en dehors du Top10 penses-tu le plus à même de faire la meilleure opération lors du Moving Day ?

Gurvann : pour cette question, je me suis interdit de citer une star ni le papy (il est fort pourtant). J’aimerais beaucoup que cela soit Schwab : représentant la nouvelle génération européenne, il s’est bien amusé lors du WGC HSBC avec Victor Perez et il est dans la même situation : en faisant Top4, il obtiendrait sa carte sur le PGA Tour. C’est tout le mal que je lui souhaite ! Si j’ai le droit à un joker, Fleetwood fait des sacrés week-ends en ce moment.

Marc : Pour moi on va dire qu’ils sont 4 à pouvoir revenir dans la partie avec un gros score dès le Moving Day. Fleetwood, Oosthuizen, Woodland, voire Rahm (plus loin à -1 !) Mais ma préférence va à Fleetwood ! 🙂

Cyril : Fleetwood (juste pour mon classement PGA Fantasy 😂😂)

Guillaume : Rahm

En complément
66.25. C’est le score moyen de Rory McIlroy lors du 3e tour sur le PGA Tour cette saison.

D’abord décris ce parcours en un seul mot, et ensuite explique-nous pourquoi ?

Gurvann : Parfait. Pour moi, le golf est un sport de précision, pas seulement de force : j’aime quand les mauvais coups sont sanctionnés mais moins quand les bons coups le sont aussi parfois avec des rebonds inattendus. J’aime aussi les parcours offrant des options stratégiques, à l’attaque à fond ou à la raison ! Enfin, les pars 3 avec de l’eau en jeu, ça me fait penser au National ! Bref, j’adore ce parcours 😉 .

Marc : Éprouvant. Pour l’étroitesse de ses fairways, ses doglegs que l’on peut driver mais qui restent dangereux selon la position du drapeau, les quelques pièces d’eau piégeuses en approche de green. Et des greens redoutables, roulants et grains inversés ! Donc des beaux joujoux pour de bons bébés golfeurs.

Cyril : Adorable. 1 normale 4 drivable (trou #1), 3 sous les 400y (#2 #9 #18), des petits pars 3 (#3, #14), des verts ultra exigeants. Un terrain où il faut être présent sur chaque exécution de coups et où a la moindre erreur t’en arrache pour sauver le par !
Excellent à suivre surtout dans ce format sans cut. Ça brasse de partout au classement après chaque ronde. J’trippe ben raide !

Guillaume : Tordu. Les greens d’abord avec tous ces plateaux, dévers et micro pentes. Et ils ne sont pas tous réguliers. Et puis le tracé avec ces par 4 qui requièrent des lignes aveugles par dessus les arbres. On peut être fairway et coincé pour attaquer le drapeau. Ca donne du spectacle. C’est bien une fois de temps en temps même si ce n’est pas forcément du golf “fair”. La chance peut beaucoup jouer.

En parlant de chance ?!

>> Les tee-times du Moving Day sont disponibles ici et les horaires TV sur notre page dédiée.

On se retrouve dimanche matin pour le Débrief Canapé du 3è tour ! 😉

Newsletter gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails par mois maximum)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB
TeamLPBB
TeamLPBB
Une contribution de différents spécialistes de la Team LPBB pour vous offrir infos pertinentes et actualités récentes sur le monde de la petite balle blanche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Rencontre avec Pierre Duperron, rédacteur au quotidien Midi Libre

La presse locale malgré ses difficultés continue à jouer un rôle majeur dans la couverture médiatique du Sport. Un média de proximité pouvant alors souvent rivaliser avec la presse nationale. Christophe a échangé avec Pierre Duperron qui couvre notamment le golf au Midi Libre.

Arnaud Verhaeghe : “c’est par les enfants qu’on amènera les parents au golf”

Arnaud Verhaeghe avec Adrien Toubiana forme un des duos favoris des téléspectateurs. Enseignant avant tout, Arnaud évoque pour nous son métier qu'il exerce à St Nom la Bretèche et son activité souvent nocturne derrière le micro.

Chronique de Confinement – WGC Match Play – Day 4 & 5

C'est la conclusion du WGC Match Play 2020 imaginée par Julien, un final à la hauteur de l'événement !

Newsletter Gratuite

Lisez nos articles quand vous le souhaitez (4 emails / mois maxi)

Merci de cocher la case pour valider votre abonnement à la newsletter LPBB

Winter Golf en Écosse

A l’occasion d’un WE entre copains à Edimbourg dans le cadre du tournoi des 6 Nations, Anthony en a profité pour quelques parties sur des fameux parcours locaux. Une superbe invitation au voyage et au golf !

Adrien Mörk : “Les universités américaines offrent un niveau de compétition très élevé”

Adrien Mörk, ancien joueur sur les circuits européens, est arrivé aux USA en 2012. Désormais, Head Coach à Texas Christian University à Fort Worth près de Dallas, il nous explique longuement le système américain et ses forces. Un très bel entretien réalisé par Christophe.