mercredi 25 novembre 2020

Le Parcours à Gugu : Le golf Aix les Bains

Aix les Bains, l'appel du Sud 😉

Pour ce parcours à Gugu, cap au sud… enfin, en direction du Sud, après avoir franchi le Rhône et ses célèbres bouchons, c’est en frôlant Chambéry qu’on finit par atteindre notre destination finale.

Niché en pleine ville, entre lac et montagne, bienvenue à Aix Les Bains. 

Le Golf Aix les Bains

Je vous souhaite la bienvenue au Golf Aix les Bains, Riviera des Alpes. Appartenant à la ville et géré par une Association Sportive (de 600 membres), nous avions déjà rencontré son directeur  – arrivé quelques semaines avant le confinement – Pierre-Antoine Missud lors du Paris Legend Championship.

Seul golf 18 trous de Savoie situé en plaine (ouvert hiver comme été donc), son tracé est pour le moins atypique : quelques trous très étroits où la précision de la mise en jeu sera primordiale et d’autres où l’utilisation du driver sera une impérieuse nécessité pour envisager le green en régulation.

Informations générales

  • Localisation : Aix-les Bains, c’est très simple, c’est un carrefour : à 1 heure (en gros) de Lyon, Grenoble, Bourg Saint Maurice ou Genève, vous l’avez compris, c’est central 😉
  • Architecte :  C’est une excellente question dont la réponse ne semble pas connue. Création du 9 trous d’Aix en 1895, puis “déménagement” du 9 trous sur son tracé actuel en 1904 et transformation du 18 trous en 1928.
  •  Carte de score :

Le parcours

C’est parfois étroit, parfois large, c’est parfois court et c’est parfois long. Quoiqu’il en soit, c’est beau et loin d’être simple.

Il semble facile ce par 70 (6 pars 3) de 5431 mètres des blancs… Ne soyez pas présomptueux pour autant, pour scorer, il vous faudra produire du bon, du très bon golf.

Point essentiel : révisez bien la règle à appliquer pour les hors-limites. Pour rappel ou info, la règle du drop à hauteur de l’endroit la balle est hors-limite avec 2 coups de pénalité n’existe pas. 😉

Les distances ci-après sont données depuis les départs blancs.

Les points clés :

Trouver quelques mots pour résumer ce parcours est une tâche complexe. Trop de diversité pour le résumer si facilement.

  1. Avec des fairways parfois étroits et régulièrement en dévers, la maîtrise de vos départs sera un pré-requis.
  2. Les greens sont bien, très bien défendus. Pour ceux qui se plaignent de l’éloignement de la mer, bonne nouvelle, la plage n’est jamais très loin.
  3. La régulation est d’autant plus aisée que les greens sont généralement larges. Mais le 3 putts aussi 😉

La stratégie

Entre le club-house et le départ du 1, la présence de ce feu peut paraître déroutante.

En allant du club-house vers le practice/départ du 1, vous devez franchir le fairway du 14. Prêtez donc attention au feu  😉

Comme impossible n’est pas français, certains n’y prêtent pas attention. Si tu ne veux pas jouer avec ta vie, respecte le !

L’emplacement du practice –  l’espace y est un peu contraint – est parfait pour se délecter des départs du trou n°1, une mise en jeu exigeante.

L’espace détente à proximité du départ du 1.

L’achat du carnet de parcours est amplement justifié avec – phénomène assez rare –  la position des départs avancés (orange et violet pour ceux qui n’ont pas l’habitude). Pour la prochaine version, il serait bon – selon moi – d’ajouter une loupe sur les greens (la profondeur et les grosses pentes à minima). Quoiqu’il arrive son achat sera pertinent si c’est votre première fois.

Une fois n’est pas coutume, je vais commencer par décrire de manière détaillée les 2 premiers trous. Handicaps 3 et 1, il est opportun d’éviter une mise en route qui pourrait être tragique.

351m au départ de ce trou n°1, un par 4 – handicap 3.

Je ne vous parle même de la petite flaque devant le départ : sauf à forcer votre départ, elle n’existe pas. Tranquille et en rythme donc, il faut appuyer votre drive centre / gauche du fairway en suivant l’axe formé par les 2 grands arbres situés derrière le green. Sur votre droite, la présence du practice (et donc d’un hors-limite) devrait vous suggérer d’éviter cette zone.

Pour votre 2ème coup, avec un green en pente de droite à gauche et globalement en descente, attaquer le drapeau par la droite sans le dépasser sera le meilleur coup possible. Les 2 putts ne seront pas simples pour autant faisant du bogey, un bon score.

Le trou 2 est un par 4 costaud, de 387m classé le trou le plus difficile. Fairway en montée en pente générale droite – gauche, on ne finit pas à gauche sans craindre de perdre sa balle. Pour le 2ème coup, à moins d’avoir la distance qui va bien (ce qui n’est pas mon cas), un petit coup à venir de 120m que vous prendrez soin de placer sur la partie droite du fairway rendant le 3ème coup plus simple.

Le 2 putts sur un green en montée ne sera pas aisé non plus. Le bogey sera donc à nouveau un bon score.

J’évoque à peine le trou 3, un par 3 de 181m (hcp 13) ou prendre un club de moins sera pertinent pour compenser la différence de hauteur … Ne dépassez pas le green sous peine de sanction, à nouveau ! Pour les moins téméraires, rester court du green et tenter l’approche-putt sera le conseil à Gugu.

le green du 3

Lire la stratégie détaillée des trous 4 et 5

— On poursuit avec le trou 4, du costaud encore… Par 4, hcp 7 pour 381m. Ici la difficulté n’est pas la longueur mais son côté fun avec un fairway qui penche, glisse voire tombe de gauche à droite. Pour les droitiers sliceurs, cap sur la gauche du fairway et laisser faire la pente naturelle. Le 2ème coup devra éviter de dépasser le green sous peine de remettre une balle du même endroit. Le par est jouable, le double aussi.

— Je passe très vite sur le trou 5, un par 5 de 411m, hcp 17 les seules difficultés pourraient être le hors-limite de gauche, les arbres de droite et le bunker précédant le green. Oups, j’ajoute une 4è difficulté : l’orgueil qui pourrait vous pousser à tenter de toucher en 2 un par 5. J’ai tenté, j’ai “hors-limité”. Rester humble rendra le birdie au moins possible !

Vous en conviendrez, depuis le départ, on respire peu avec un seul vrai trou facile. Si vous êtes passionnés par l’étude de vos coups rendus, vous avez dû remarquer qu’en dehors des par 4 courts, les trous les plus faciles sont souvent les par 5 et les par 3. Contre-exemple avec le trou 6, un par 3 de 212m, handicap 5. Et oui ! ;-(

A gauche du départ, vous trouverez une chaise d’arbitre. Nul rapport avec Roland-Garros, c’est juste qu’au départ, avec un trou en montée, on ne voit pas le green. D’où la mire. Laisser tomber l’attaque du green, jouer l’approche-putt est malin et vous permettra d’éviter le hors-limite à gauche ou le bunker. Je ne vous parle pas du green, ça fait déjà beaucoup de mauvaises nouvelles. Message à l’architecte quel qu’il soit : s’il devait y avoir une modification du trou, le diminuer de 40 mètres pour les jaunes à minima pourrait être malin je pense. Un concours de précision, ce n’est pas un concours de drive !

Le suivant, le trou 7 est le double maléfique du 6. Il est court, 110m et hcp 15 : il est donc gentil sans qu’il ne soit simple car le green est en pente gauche-droite … Attention à la route en passant. 😉

Lire la stratégie détaillée du trou 8

Le trou 8, un par 5 de 471m est handicap 9. C’est sur ce trou, que j’ai probablement réalisé l’exploit d’une vie. Teasing… Au départ, c’est simple : hors limite à gauche et à droite rendant le fairway – en dévers de gauche à droite – tout tout petit …  Vous n’êtes pas hors-limite, bravo ! Sur le 2ème coup, vous apercevrez sur votre droite la porte du practice : mon exploit est d’avoir réussi à envoyer ma balle – après un genre de soquette  – à travers cette porte. Le coup d’une vie je vous disais.

Sinon, axer votre 2ème coup sur la gauche du fairway, vous permettra un coup d’attaque au green assez simple. Un peu de “surclubage” pour enlever le bunker de l’équation, vous serez alors sur un green assez plat, suffisamment en tout cas pour tenter le birdie ou assurer un beau par.

On arrive à mon endroit préféré. Cette aire de départ commune à 3 trous est juste superbe.. Rassurez-vous, on y reviendra.

Une aire de départ, bijou 😉

Trois pars 3 en approche en 4 trous, aux caractéristiques totalement différentes … Ce trou 9 est un long par 3 proche des 200m. Un demi-club de moins pour compenser le trou en descente. Deux stratégies : rester court et tenter l’approche putt ou jouer un peu plus long sur la droite pour éliminer le bunker de droite. Petite note toutefois, le green n’est pas si simple. Le par sera un bon score même si le birdie, ou le bogey, est possible.

Le trou 10 est lui aussi un par 3 ressemblant pour beaucoup au célèbre 12 d’Augusta. Pas très long avec ses 150 mètres, un petit cours d’eau précédent le green et comme l’architecte a été gentil, il a placé deux bunkers devant.

le trou 10 vu du green

Avec un green assez plat, l’handicap 16 de ce trou semble largement justifié le par est vraiment jouable.

Lire la stratégie détaillée des trous 11 à 13

— Le trou 11 avec ses 286m semble être agréable à jouer. Toutefois, l’handicap 10 donne une idée du piège que ce trou représente. Avec mon esprit assez conservateur, l’idée est de jouer la fin de la 1ère partie du fairway située à environ 180m du départ. Le green quant à lui n’est pas des plus aisés, en montée et en pente droite / gauche. A choisir, le coeur du green ou la partie droite enlèvera le problème potentiel de bunkers. Il est temps de boire et de se restaurer avant d’attaquer le 12.

— Ici, le 12 vient nous rappeler que la montagne est proche. 115m en très forte montée rajouter deux clubs me semble opportun. Le green est immense mais pas dans le bon sens. Très peu profond, toute erreur de canne sera immédiatement sanctionnée par une trappe à sable. Avec 3 énormes plateaux (en montée de la gauche vers la droite), être sur le green ne sera pas la garantie d’un par, sauf à être sur le bon plateau bien entendu. Le par est une très belle satisfaction me concernant.

— Le trou 13 est aussi un tentateur. Par 4 de 300m, facile lui aussi… La 1ère difficulté est l’étroitesse de la mise en jeu. En même temps, avec un petit bois 3 pour les moins longs d’entre nous donnera un coup à 120 mètres maximum du centre du green. La 2ème difficulté consiste à éviter les nombreuses plages entourant un green large et en montée. Le nom de ce trou est Corsuet, comme le nom de la forêt à proximité d’Aix les Bains. Je l’aurais appelé plutôt la plage d’Azur. 😉

Et encore un trou assez court avec le 14, un par 4 de 310 mètres environ. Là aussi, ce n’est pas un concours de drive. S’aligner sur la gauche du fairway sera plutôt malin. Il vous restera un coup avec au max un fer 7 entre les mains.

le green du 14 vu de derrière.

Il ne faudra pas gratouiller son coup sous peine de découvrir le petit obstacle d’eau précédant le green, en montée et penchant de la gauche vers la droite. Vous l’aurez compris, il vaudra mieux être court du drapeau et sur sa droite pour éviter le putt en descente qui n’est pas simple sur des greens roulants, très roulants parfois même.

Du costaud en approche maintenant. Si vous n’avez pas encore massacré votre carte, rassurez-vous 3 des 4 derniers trous vous offriront encore cette possibilité. Retour sur mon aire de départ favorite avec un autre angle maintenant pour attaquer un par 5 compliqué, handicap 2 … pff.. près de 500m (et 442m des rouges) pour ce trou 15. C’est large certes mais n’utilisez pas la longueur du trou pour forcer votre départ sous peine de sanction immédiate. Il faudra faire attention à ne pas vous bloquer l’axe de votre dernier coup avant d’accéder au green car les arbres situés de part et d’autre du fairway pourrait vous obliger à devenir créatif, très créatif. Trop créatif parfois, j’y ai passé quelques coups à imaginer des coups que je savais faire sur console mais que je n’avais pas – encore – dans mon sac visiblement. Le green – en légère montée – est accueillant mais les bunkers l’entourant le sont aussi.

Le trou 16 est à nouveau un par 5, handicap 18. 460 mètres “seulement”. Pas trop de difficulté. Il faut s’appuyer plutôt sur la partie gauche du fairway pour rester ouvert sur l’axe du drapeau. Le 2ème coup dépendra de votre longueur. L’architecte pour défendre le trou s’est amusé à positionner 5 bunkers à moins de 100m du trou, histoire d’embêter les plus agressifs. Green assez peu pentu … j’ai pas dit facile. 😉

Retour à l’aire de départ adorée pour le trou 17 : je vous souhaite de le jouer avec tout sauf un vent contre. Des blancs, 326m au départ pour ce par 4 handicap 4. Environ 180m pour franchir le petit ruisseau avec des départs placés au fond de l’aire de départ, ce n’est pas si loin… mais vent contre, ce n’est pas si près ! Le 2ème coup en montée, avec un green en assez forte montée, et des bunkers un peu partout. Certains ont dû faire le par, moi pas. 😉

On finit par un trou piège pour clôturer le parcours en beauté. Le 18 de 301m est un par 4, en dogleg gauche, handicap 6. La stratégie est très simple : il faut essayer de couper le trou pour se rendre le 2ème coup bien plus court. Ce qui serait sacrément malin vu la pièce d’eau pour le moins accueillante qui précède le green. Et pour les malins qui voudraient enlever l’eau de l’équation, un ultime bunker sera là pour vous attendre. 🙂

J’ai aimé

  • Le parcours est un gros défi ! Et si vous souhaitez y faire une compétition, très peu de coups rendus pour un parcours qui en mériterait pourtant plus,
  • Le paysage bien entendu,
  • Le restaurant 😉

Je n’ai pas aimé

  • Avoir fait du tri dans mes balles de golf, j’en ai laché quelques unes 🙂

Qualités requises pour bien jouer à Aix les Bains

  • Très simplement, avoir un jeu complet. Etre capable de fracasser la balle et savoir la placer avec intelligence, ce n’est pas si courant.

Tarifs

  • A partir de 80€ le green-fee avec une réservation possible via le site web.

A faire / visiter autour

  • A proximité de nombreux étangs, de la montagne ou de la Suisse, je vous laisse trouver ou exercer vos passions favorites 😉

Plus d’infos sur le site du golf.

Un grand merci au golf, à son directeur Pierre-Antoine MISSUD, au staff ainsi qu’à mes partenaires du jour.

 

 

Gurvann
Gurvann
ET, Ryder Cup & référence absolue pour le classement mondial et ses projections Devenu golfeur dans un autre millénaire (à Pléneuf Val André) et vivant maintenant tout près du Golf National, la Ryder Cup est devenue un centre d'intérêt. Aimant la programmation, c'est donc tout naturellement que je me suis passionné pour le classement mondial et le classement Ryder Cup... On est fou ou on ne l'est pas ! 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Le Top des Actus de la semaine 47

La fin de saison approche mais encore de nombreux tournois sur les différents circuits.

Pastille Bonus #10 : RSM Classic 2020

La pastille bonus n°10 de Caribou en amont du RSM Classic, avant-dernier tournoi du 1er segment.

Dustin Johnson sur le toit du golf

Le n°1 mondial Dutin Johnson a survolé le Masters 2020 et obtient à 36 ans la consécration de son immense talent.

Newsletter #LPBB

Abonnement Gratuit.
Désinscription à tout moment.

Dustin Johnson remporte le Masters 2020

En battant de nombreux records, Dustin Johnson s'adjuge le second majeur de sa carrière et sa première veste verte. Débrief !

Dustin Johnson écarte la concurrence

Avec 4 coups d'avance, Dustin Johnson s'apprête à revêtir sa première veste verte. Qui peut l'en empêcher ? La Gang débriefe le Moving Day.