mardi 7 décembre 2021

La saison tricolore 2021 : à quoi s’attendre ?

Focus sur nos Français au départ de 2021

Cela faisait quelques semaines dorénavant que mes doigts étaient pris par des fourmillements, des picotements presque le temps d’affûter mon style pour vous captiver jusqu’au bout de cet article sur la saison tricolore 2021 ! On y est enfin, le calendrier du Tour Européen est enfin diffusé avec quelques doutes encore – L’Open de France à minima. Niveau certitude, les paramètres de qualification pour la Ryder Cup sont enfin figés. Allez, projetons-nous dans les bois voir si le loup n’y est pas 😉

Commençons par quelques bonnes nouvelles de cette saison tricolore 2021 si vous voulez bien. Vous devez le savoir – si tel n’est pas le cas, pas de problème, on vous explique – mais l’année 2020 était blanche pour le Tour Européen. En français, cela veut dire que les catégories – le système qui permet de prioriser les joueurs – ont été conservées. En pratique, cela se traduit lorsqu’un beau tournoi (avec un paquet d’argent) se présente où les « gros » joueurs sont dans le champ, il ne reste que peu (ou pas) de place pour les joueurs qualifiés via le Challenge Tour par exemple.

Toutefois, trois de nos tricolores – Stalter, Langasque et Rozner – ayant eu la bonne idée de gagner en 2020 obtiennent ainsi une catégorie 4 (seulement une catégorie 13 pour Stalter car sa victoire était sur un tournoi badgé European et Challenge Tour). Ces 2 derniers seront donc assurer de participer à l’intégralité des gros tournois, et donc de faire leurs plannings comme ils le veulent. Pour reprendre le slogan d’une publicité sur une carte bleue, je pense que cela n’a pas de prix !



Les catégories de la saison tricolore 2021

Pour cette saison tricolore 2021, je vous liste les catégories qui offrent de fortes chances de participations aux tournois de la saison :

  • Catégorie 3 (vainqueur d’un tournoi dont la dotation dépasse 1.75M$) :
    • Victor Perez
    • Alexandre Lévy (exemption jusque fin 2021)
  • Catégorie 4 (vainqueur d’un tournoi dont la dotation est inférieure à 1.75M$) :
    • Antoine Rozner (exemption jusque fin 2022)
    • Romain Langasque (exemption jusque fin 2022)
  • Catégorie 10 (top 115 final de la Race en 2019) :
    • Benjamin Hébert
    • Mike Lorenzo-Vera
    • Matthieu Pavon
    • Victor Dubuisson
  • Catégorie 10a (Extension Medicale) :
    • Julien Guerrier
  • Catégorie 11 (top 40 de la Carrière Money List en 2019) :
    • Raphaël Jacquelin
  • Catégorie 13 (Vainqueur d’un tournoi double badge European/Challenge Tour ) :
    • Joel Stalter
  • Catégorie 14 (top 15 du Challenge Tour en 2019) :
    • Robin Roussel
  • Catégorie 17 (top 28 des Q-School en 2019) :
    • Adrien Saddier
    • Robin Sciot-Siegrist
    • Grégory Havret
    • Jean-Baptiste Gonnet

Sachez toutefois, pour vous donner une idée, qu’il y a 145 joueurs ayant une catégorie 10 ou mieux Après la publication des joueurs participants aux 2 premiers tournois de la saison (le Rolex Series d’Abu Dhabi et l’Omega à Dubaï), nous sommes assurés (sauf forfait de dernière minute) d’y voir 7 français : Perez, Lévy, Rozner, Langasque, Hébert, Lorenzo-Vera et Pavon.  Pour Abu Dhabi, Dubuisson, Guerrier et Jacquelin seront aussi de la fête (Stalter étant à date 2è réserve et Roussel, 9è). Quelques autres stars seront là elles aussi !

Pour l’Omega Dubaï, c’est Dubuisson qui sera 2è réserve, Guerrier 6è, Jacquelin 10è et Stalter 13è. Et quelques autres stars aussi :

Il reste à attendre la publication de la liste des joueurs sélectionnés pour l’Arabie Saoudite mais vu les joueurs annoncés, Dubuisson devrait être encore à la limite pour y participer.

Les échéances pour la saison

Je ne vous cache pas, je veux croire que seule la saison 2020 sera impactée par ce fichu virus. Voici donc les échéances (pour les 8 prochains mois) pour espérer se qualifier aux tournois majeurs et WGC :

WGC Mexico (25-28 Février) :

    • Victor Perez y sera grâce à son top20 au terme de la saison 2020 de la Race to Dubai
    • Top 10 de la Race to Dubai  (15 Fév)
    • Top 50 du Classement Mondial (15 Fév)
    • Top 50 du Classement Mondial (22 Fév)

The Players (11-14 Mars) :

    • Top 50 du Classement Mondial (1er Mars)

WGC Dell Match Play (24-28 Mars) :

    • Le Top 64 disponible du Top 100 du Classement Mondial (15 Mars)

Masters (8-11 Avril) :

    • Victor Perez y sera grace à son top50 mondial au terme de l’année 2020
    • Top 50 du Classement Mondial (29 Mars)

PGA Championship (20-23 Mai):

    • Top 100 du Classement Mondial (10 Mai)
Collin Morikawa, vainqueur PGA Championship 2020

US Open (17-20 Juin):

    • En attente de la diffusion des critères de qualification

The Open (15-18 Juillet):

    • L’édition 2020 n’ayant pas eu lieu, c’est le top30 au terme de la saison 2019 de la Race to Dubai qui s’y qualifie : Victor Perez, Benjamin Hébert, Mike Lorenzo-Vera et Romain Langasque en faisaient partie
    • Pour la saison 2020, seul le top10 de la R2D s’y qualifie. Mauvaise nouvelle donc pour Antoine Rozner.
    • Les 5ers non qualifiés du top20 de la Race au 27 Juin
    • Top 50 du Classement Mondial (24 Mai)
    • Et d’autres critères bien entendu via des places dans certains tournois en amont.

WGC Fedex St Jude (5-8 Août) :

    • Vainqueur d’un tournoi ayant un SOF supérieur à 114
    • Top 50 du Classement Mondial (26 Juillet)
    • Top 50 du Classement Mondial (2 Août)


Et la Ryder Cup maintenant

La saison 2020 a été – comment dire – très compliquée. Surtout par la différence de reprises de jeu. D’un côté, le PGA Tour reprenant très rapidement avec des champs de joueurs d’extrême qualité et de l’autre côté, le Tour Européen repartant comme il pouvait, avec des champs de joueurs souffrant la comparaison (le DP World de Dubaï ayant proposé son champ de joueurs le plus faible depuis 2007).

Si vous aviez oublié, la qualification à la Ryder Cup pour les joueurs européens se fait selon 2 critères :

    • les 4ers du classement européen, basé sur les points Race to Dubaï (tournois du tour européen ainsi que les Majeurs et les WGC)
    • les 5ers du classement mondial (en dehors des 4ers du classement européen évidemment), basé sur les points mondiaux (tournois tous tours confondus : Américain, Européen ou Asiatique par exemple).

Pendant la pause du tour européen, alors que le tour américain avait repris, pour éviter toute injustice, le classement de la Ryder Cup a été gelé. Début Janvier 2021, fini le gel (normal, puisqu’on sera aux Emirats Arabes Unis 😉 ) !
Pour obtenir la meilleure équipe possible – suite à quelques déroutes passées, le parti pris depuis plusieurs éditions, est de valoriser les performances récentes par l’introduction d’un coefficient multiplicateur.

Si on reprend le processus pour la Ryder Cup 2018 : de Mai 2018 à Septembre 2018, les points acquis (qu’ils soient européens ou mondiaux) ont vu leur valeur multipliée par 1.5 quand les points acquis au cours de la période précédente – entre Septembre 2017 et Mai 2018 – ont conservé leur valeur initiale. Noren et Olesen en avaient profité avec des résultats au Golf National plus que corrects.

Pour la Ryder Cup 2020, on partait sur le même principe. Mais innovation « made in European Tour » pour l’édition décalée à 2021, ce processus est encore plus fin :

    • Valeur initiale pour les points acquis entre Septembre 2019 et Mars 2020
    • Coefficient multiplicateur de 1.5 pour les points acquis entre Janvier 2021 et 9 Mai 2021
    • Coefficient multiplicateur de 2 pour les points acquis entre le 10 Mai 2021 (BetFred British Masters) et le 12 Septembre 2021 (BMW PGA)

Restons focalisés sur le classement européen car c’est probablement le moyen le plus aisé d’accéder à la Ryder Cup pour Victor Perez (C’est aussi le plus simple pour moi car je n’ai pas à imaginer les points mondiaux distribués sur les tournois de l’ET et PGA Tour au cours des 9 prochains mois, même si pour rien vous cacher, j’essaie de le faire -ndlr). Voici donc un tableau récapitulatif selon les périodes, des coefficients et des points à la Race distribués. Notez la présence de la colonne incertitude qui souligne le nombre de tournois ayant des points à la Race encore inconnus.

Période Coeff Nb Tournois Nb Points R2D % Incertitude
09/19-03/20 1 21 108500 29.17 0
01/21-05/21 1.5 13 86000 23.11 1 (Open de France)
05/21-09/21 2 20 177500 47.71 7 (BMW Internat°, Wales, UK Event, JO, Hero, English Open, Omega)

 

Flippant de noter qu’au moment le plus important de la qualif, les points RTD ne sont pas connus pour un tiers des tournois (7 sur 20) ! Et comme vous pouvez le constater, malgré la très bonne position actuelle de Victor Perez, moins de 30% des points ont été distribués à ce jour.

Classement Points Européens

Rang Nom Points Européens
1 (Q) Fleetwood 3927.42
2 (Q) Rahm 3747.50
3 (Q) McIlroy 2679.44
4 (Q) Perez 2669.95
5 Fitzpatrick 2197.41
6 Wiesberger 2174.32
7 Hatton 2123.37
8 Willet 1961.42
9 Westwood 1873.33
10 Kinhult 1688.82
.. ..
14 Lorenzo-Vera 1187.28
15 Hébert 1163.69

 

Classement Points Mondiaux

Rang Nom Points Mondiaux
1 (Q Eur) Rahm 217.22
2 (Q Eur) McIlroy 171.19
3 (Q) Hatton 144.55
4 (Q Eur) Fleetwood 134.95
5 (Q Eur) Perez 112.87
6 (Q) Willet 92.68
7 (Q) Fitzpatrick 91.11
8 (Q) Westwood 79.38
9 (Q) Wiesberger 73.75
10 McDowell 73.07
.. ..
23 Lorenzo-Vera 39.61
.. ..
26 Hebert 38.39

 

En utilisant la célèbre règle de 3, il faudra atteindre les 7400 points européens pour se qualifier via les points européens. Ce qui, pour Victor Perez, signifierait l’équivalent – en Mai ou après, quand les points seront doublés – d’une victoire lors d’un WGC ou du BMW et une 2è place seul lors d’un Majeur. Un sacré défi, non ?

Pour les points mondiaux, comme je vous le disais, c’est plus difficile car des points sont à glaner chaque semaine tant sur le tour européen que le tour américain. J’estime actuellement que 25% des points ont été distribués : la règle de 3 nous donnerait un objectif de 292 points. Mais comme les aléas sont nombreux pour trouver le 6è selon le classement mondial, soit le premier non sélectionné, je ne vous en parle pas plus pour le moment.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas 😉 Les commentaires ci-dessous ou les réseaux sociaux sont à votre disposition !

Gurvann
ET, Ryder Cup & référence absolue pour le classement mondial et ses projections Devenu golfeur dans un autre millénaire (à Pléneuf Val André) et vivant maintenant tout près du Golf National, la Ryder Cup est devenue un centre d'intérêt. Aimant la programmation, c'est donc tout naturellement que je me suis passionné pour le classement mondial et le classement Ryder Cup... On est fou ou on ne l'est pas ! ;-)

4 Commentaires

  1. Super post très complet, surtout j’apprends malheureusement que le Top 30 de la R2D 2020 n’est pas qualifié pour The Open, espérons que Rozner intègre le top 50 mondial !
    Deux petites précisions, Perez a certes une catégorie 3 mais il a surtout la catégorie des joueurs du Top50 ou Top60 mondial (catégorie 0a)
    Concernant la Ryder Cup, je précise car ça peut dérouter que les points mondiaux ne sont pas ceux correspondant au classement mondial, ou plutôt pas l’intégralité des points mais ceux obtenus pendant la période de qualification à la Ryder Cup (d’où le classement de Perez devant Fitzpatrick qui pourtant le domine sur le OWGR mais dont la victoire à Dubai n’a pas été comptabilisé pour ce classement Ryder Cup). Je ne sais pas trop si j’ai été clair…
    Une question qui me taraude aussi : avant les vainqueurs de tournois à moins de 1,5 M€ n’avaient droit qu’à une seule année d’exemption, c’est à dire en gros aucune car de toute façon il sont d’emblée exempté pour l’année N+1 par le points gagnés en année N grâce à leur victoire. Là tu précise « fin 2022 pour Langasque et Rozner », soit la même exemption que pour un tournoi à plus de 1,5 M€. Tu me confirmes ce changement ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Paul Barjon, le tricolore du PGA Tour

S’il y a bien un joueur dont la progression ne cesse de nous réjouir, c’est bien lui : Paul Barjon. Le seul et unique français sur le circuit élite mondial.

Ces nouveaux circuits dont on parle tant

Super Golf League ? Premier Golf League ? Ces possibles nouveaux circuits ont fait beaucoup de buzz en 2021. Mais que sont-ils et que ne sont-ils pas ?

Les premier.e.s de la classe

On met en avant dans ce calendrier de l'avent celles et ceux qui ont remporté le premier trophée de l'année 2021 sur les différents circuits.

Le Top tweets 2021 de Phil Mickelson

Phil Mickelson fait partie de cette poignée de joueurs qui s'amuse et nous amuse sur les réseaux sociaux. Revue de quelques tweets de Lefty en 2021.