lundi 10 mai 2021

On n’arrête plus Victor Perez !

Vainqueur de Sergio Garcia en quart de finale, Victor Perez n’est plus qu’à deux succès d’une première victoire historique. Dimanche, le golf français peut rêver !

Il n’a sans doute pas tutoyé la perfection comme lors de son huitième de finale face à Bob McIntyre, mais Victor Perez a encore fait du bon, du très bon boulot en quart de finale face à Sergio Garcia. Seul faux pas de sa partie ? Le trou n°1, où il a concédé un bogey.

Avec deux birdies sur les deux trous suivants, le Tarbais a vite repris le contrôle de son match et a fini par cuire à l’étouffé un Sergio Garcia un peu émoussé. L’Espagnol a commis quatre bogeys et s’est contenté d’un seul birdie dans toute sa partie. On retiendra au passage que Victor a dominé son rival dans tous les compartiments du jeu, y compris en puissance au drive comme au trou n°15 qu’il a conclu d’un sublime birdie.

Image Golf+

Sa victoire 4&3 propulse le “Frenchie” en demi-finale du WGC match play. Victor marche sur les traces d’un autre Victor, Dubuisson, inoubliable finaliste en 2014. Mais on est en droit de rêver mieux, d’un premier succès historique d’un Français sur le PGA Tour. Le vainqueur de l’Alfred Dunhill Link Championship 2019 est en effet en pleine confiance et en pleine maîtrise de son jeu.

En demi-finale, Perez va affronter l’Américain Billy Horschel. Il va passer un nouveau test grandeur nature avec en ligne de mire la Ryder Cup. Mais il n’a aucun complexe à nourrir après avoir battu Sergio Garcia, géant du golf mondial.

La réalisation télé américaine, particulièrement déficiente cette semaine, a encore du mal à nous montrer tous les coups du n°1 français. Loin s’en faut. Il n’a même pas été interviewé après sa victoire…

Mais il va bien falloir le montrer un peu plus dimanche. Il ne reste plus que quatre joueurs en lice à Austin… Trois sont Américains (Billy Horschel, Scottie Scheffler et Matt Kuchar). L’autre s’appelle Victor Perez et il est Français.

Guillaume
Guillaume
Guillaume est "tombé" dans le golf il y a déjà plus de 20 ans, en découvrant ce sport sur un pitch and putt en Anjou. Son premier souvenir de télévision lié au golf est la Ryder Cup 1995 à Rochester, avec une victoire de l'Europe, déjà... Depuis, il est un téléspectateur assidu des tournois pros. Son putting hésitant ne lui a pas permis de faire décoller (ou plutôt descendre) son index, mais cela ne l'empêche pas d'aimer parler de "la petite balle blanche"... Spécialités: PGA Tour, Ryder Cup & découverte de parcours

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Canary Islands Championship

Les résultats et le général de la Ligue Unibet LPBB qui récompense le vainqueur de la semaine du Canary Islands Championship 2021.

Inesis 900, du faire-savoir au savoir fer !

Envie d'en savoir plus sur la série combo des fers Inesis 900, les clubs dédiés aux joueurs experts ?

Avoir ou ne pas avoir d’objectifs au golf ?

Fixer un objectif n’a rien de naturel ni d’évident pour chacun et chacune d’entre nous mais il semble toujours important de savoir pour quelles raisons nous faisons les choses.

Rory McIlroy : comment rallumer la flamme ?

A 32 ans alors qu'il retombe 15e mondial, Rory McIlroy dit qu'il a besoin d'une étincelle pour retrouver ce qu'il pense avoir perdu.