lundi 10 mai 2021

WGC match play : Perez et Rozner ambitieux

Deux Français disputent cette semaine le WGC match play à Austin, au Texas. Antoine Rozner et Victor Perez espèrent marcher sur les traces de Victor Dubuisson, inoubliable finaliste en 2014.

A cette époque, La petite Balle Blanche en était encore à ses premiers émois et le boss Lionel était un peu seul à débattre sur la portée de l’exploit de Victor Dubuisson. Mais c’est bien un exploit qu’avait réussi “Dubush” en 2014 en se hissant en finale du WGV Match Play dans le désert de l’Arizona. Vainqueur entre autres de Bubba Watson, Graeme McDowell et Ernie Els, “Cactus kid” avait fait rêver le golf français et rendu dingue l’Amérique en réussisant deux sauvetages légendaires lors de sa finale perdue face à l’Australien Jason Day.

Sept ans plus tard, Victor Dubuisson, qui a dû se battre pendant plusieurs années avec des problèmes de santé, n’est plus tout à fait au sommet (il est toutefois en forme ascendante si l’on en juge ses toutes dernières performances au Kenya), mais le golf français a (un peu) grandi puisqu’il comptera cette semaine deux joueurs dans le champ très relevé des championnats du monde de match play.

Antoine Rozner va se frotter au gratin du golf mondial pour la toute première fois grâce à son récent succès au Qatar, le deuxième de sa jeune carrière sur le Tour européen. Le Racingman a été gâté par le tirage au sort puisque pour son premier WGC match play, il est tombé dans la poule de Bryson DeChambeau, le n°5 mondial, mais aussi de Tommy Fleetwood et de Si Woo Kim. Un beau challenge à relever.

Je profite au maximum de cette première expérience au très haut niveau, a-t-il expliqué. Je prends énormément de plaisir. J’ai parlé à Victor Dubuisson la semaine dernière pour qu’il me raconte comment il a performé dans ce format de jeu. J’ai hâte de savoir comment je vais performer cette semaine.


Victor Perez, lui, s’est dit “très excité” de disputer un tournoi qu’il devait déjà jouer en 2020 mais qui fut annulé pour cause de pandémie. Son classement mondial lui a permis d’éviter un groupe très relevé : il défiera le Coréen Sungjae Im, l’Australien Marc Leishman et l’Américain Russel Henley. En confiance après sa belle 9e place au Players Championship, le Tarbais a un bon coup à jouer dans une formule de jeu où sa solidité au putting peut être déterminante.

On peut même pourquoi pas rêver d’un huitième de finale entre Victor et Dustin Johnson, le n°1 mondial, affiche qui serait évidemment surveillée de près par le capitaine européen de Ryder Cup Padraig Harrington.

La formule de jeu de match play est à la fois excitante et aléatoire : se hasarder à des pronostics est bien périlleux, mais pour les amateurs de la Fantasy ET, ajouter un Français dans sa liste des six joueurs est tentant… Rozner et Perez ont en tout cas une belle source d’inspiration à suivre. S’ils venaient à briller, les abonnés de Golf+ peuvent se préparer à revoir les exploits de “Dubush”…

Guillaume
Guillaume
Guillaume est "tombé" dans le golf il y a déjà plus de 20 ans, en découvrant ce sport sur un pitch and putt en Anjou. Son premier souvenir de télévision lié au golf est la Ryder Cup 1995 à Rochester, avec une victoire de l'Europe, déjà... Depuis, il est un téléspectateur assidu des tournois pros. Son putting hésitant ne lui a pas permis de faire décoller (ou plutôt descendre) son index, mais cela ne l'empêche pas d'aimer parler de "la petite balle blanche"... Spécialités: PGA Tour, Ryder Cup & découverte de parcours

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Ligue Unibet LPBB 2021 : résultats Canary Islands Championship

Les résultats et le général de la Ligue Unibet LPBB qui récompense le vainqueur de la semaine du Canary Islands Championship 2021.

Inesis 900, du faire-savoir au savoir fer !

Envie d'en savoir plus sur la série combo des fers Inesis 900, les clubs dédiés aux joueurs experts ?

Avoir ou ne pas avoir d’objectifs au golf ?

Fixer un objectif n’a rien de naturel ni d’évident pour chacun et chacune d’entre nous mais il semble toujours important de savoir pour quelles raisons nous faisons les choses.

Rory McIlroy : comment rallumer la flamme ?

A 32 ans alors qu'il retombe 15e mondial, Rory McIlroy dit qu'il a besoin d'une étincelle pour retrouver ce qu'il pense avoir perdu.