Le bras de fer entre Premier Golf League et PGA Tour se poursuit

En ces temps de pandémie, les millions de dollars ne cessent de se propager pour séduire le gratin des golfeurs professionnels. Rapporté par The Daily Telegraph, le projet Premier Golf League pourrait ainsi voir le jour en septembre 2022 alors que des propositions substantielles auraient été faites à Dustin Johnson, Brooks Koepka, Justin Rose et Phil Mickelson.

Cette information a été corroborée par ESPN avec les confidences de deux agents de joueurs déclarant sous couvert d’anonymat que l’Arabie Saoudite, pourvoyeuse de fonds du projet, poursuit activement les discussions. Très activement à renfort de sommes hallucinantes alors qu’il est évoqué un bonus de 100 millions $ pour faire venir Phil Mickelson !

Le concept Premier Golf League remonte au début d’année 2020 avec l’organisation de 18 tournois – dont 10 aux USA – sur 3 tours qui accueilleraient 48 joueurs pour une dotation de 240 millions $ au total. “Only the best, playing the best, each week(Seulement les meilleurs – joueurs,  jouant les meilleurs – parcours, chaque semaine).

Mickelson et Rose étaient de ceux qui avaient écouté avec attention les propositions. En revanche cela fait été un non catégorique pour Rory McIlroy alors qu’il était n°1 mondial à cette époque : « Je n’aime pas ce qu’ils proposent, je ne veux pas être du mauvais côté de l’Histoire » avait déclaré le Nord-Irlandais.

Il y a surtout un revers de la médaille bien plus sombre pour ceux qui sont attirés par la couleur des dollars “saoudiens”. Jay Monahan, le patron du PGA Tour, ne fait pas semblant : « suspension immédiate, voire exclusion pour tous les joueurs qui rejoindraient un circuit concurrent ».

La Premier Golf League qui avait également annoncé ne pas se positionner face aux tournois du Grand Chelem : “les Majeurs sont sacrés” avaient-ils tweeté, mais sans l’aval du PGA Tour, les portes se referment hermétiquement pour les joueurs qui voudraient s’y aventurer.

Quand la Premier Golf League a tenté d’approcher l’European Tour, le PGA Tour a riposté en proposant une alliance au circuit du Vieux Continent. Puis conscient que l’argent contribue fortement au bonheur des meilleurs du monde, le PGA Tour a alors proposé son Player Impact Program et ses 40 millions $ aux “plus influenceurs” d’entre eux.

N’en doutons pas, la main mise du golf mondial est bien propriété du PGA Tour qui avec la carte des majeurs, voire celle de la Ryder Cup, dans sa manche devrait refroidir les ardeurs d’une grande majorité de l’élite. Et c’est tant mieux. Non ?

 

2 Commentaires

    • Pour les joueurs de l’European Tour se seraient une bonne nouvelle 😉 Mais j’ai tendance à penser que la pression de ne plus pouvoir jouer de majeurs l’emporte sur quelques (millions) dollars.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.