vendredi 24 septembre 2021

Gros plan sur les 12 Américains

Pour défendre leur titre sur le sol américain.

Longs frappeurs, solides «ball-strikers», vainqueurs de majeurs et hommes en forme, c’est le formidable combo qui ira en découdre face à la sélection européenne dans cette 43e édition de la Coupe Ryder jouée à Whistling Straits.

Ni Tiger, Ni Mickelson et ni Captain America

Ce n’était pas arrivé depuis des lustres de ne pas avoir au moins un des trois joueurs cités jouer à la Ryder Cup (1993 en fait) mais qu’à cela ne tienne, tout laisse à croire que cette sélection des États Unis d’Amérique pourrait être la plus «friendly» dans le vestiaire, depuis un méchant boute!

L’union sacrée, toujours favorable aux européens, pourrait donc s’inviter dans la chambre américaine et on aime ça ! La compétition n’en sera que plus relevée.

Il avait annoncé ne choisir que des joueurs en relation avec les exigences du parcours de Whistling Straits (longueur des tés de départ) et bien Steve Striker y est donc allé d’un choix somme toute logique pour finaliser sa liste. Ce n’est pour conclure qu’avec des hommes forts en main que le capitaine a distribué ses dernières cartes.

Un manque d’expérience certain (6 rookies) mais que du lourd quand on regarde le classement mondial de chaque individualité.

Présentation détaillée de la Team USA

Dustin Johnson

  • Âge : 37
  • Classement mondial : 2
  • Ryder Cup : 42010, 2012, 2016 (V), 2018
  • Records (V-D-N) : 7-9-0

Le plus vieux de la sélection. Ultra dominant de septembre 2020 à février 2021, DJ a terminé la saison au 8e rang de la coupe FedEx. Il faut remonter à 2013 pour voir le numéro 2 mondial manquer 4 cuts dans une saison. Ses 2 dernières sorties (T6 et 8) sonnent comme un rappel sur l’agenda. Nous sommes en septembre !!
Le veston vert de novembre sera d’une aide précieuse sur un tracé qui lui a plutôt bien réussi par le passé lors des deux PGA Championship à Whistling Straits (5e en 2010 et 7e en 2015). L’un des plus gros frappeurs du circuit (7e). Un putting parfois défaillant et pas une bonne fiche en Ryder Cup (4 défaites en 2018) mais qui oserait «bitcher» le gendre du plus grand joueur de hockey de tous les temps ? Pas nous entéka…

Collin Morikawa

  • WGC Workday - Collin MorikawaÂge : 24
  • Classement mondial : 3
  • Ryder Cup : Rookie
  • Records (V-D-N) : 0-0-0

Perturbé par une blessure depuis les Olympiques, il a été jusqu’à modifier son swing afin de pouvoir terminer sa saison mais surtout infliger le moins de souffrance à son dos. Le Champion de golf de l’année semble être le moins en forme de la sélection mais ces 3 semaines de repos pourraient lui être salvatrice.
Le meilleur manieur de fer de la PGA (SG approche des verts 1er, GIR 5e-70.8%). Quand il est «in da zone», il est intouchable. Un discours mémorable lors de la remise de la Claret Jug. Un de ceux qui va apporter beaucoup dans le vestiaire. Gros chummey avec Justin and Xander. Un putting parfois défaillant.

Patrick Cantlay

  • Âge : 29
  • Classement mondial : 4
  • Ryder Cup : Rookie
  • Records (V-D-N) : 0-0-0

Vainqueur de 4 titres PGA cette saison mais surtout vainqueur de la FedEx Cup, “Patty Ic”e a démontré sa capacité à subir la pression «down the stretch» à maintes reprises cette saison et ce même face au meilleur joueur du monde, lors de la finale. Il n’a plus quitté le top-10 mondial depuis sa victoire au Memorial, fin mai.
Pas Champion de la FedEx Cup par hasard, le californien aura été redoutable dans tous les compartiments de jeu cette saison sur le circuit de la PGA (SG off the tee 12e, tee to green 3e, autour des verts 9e et putting 12e). La force tranquille. Il paraît inébranlable depuis le début des Playoffs . On a eu beau chercher, on ne lui a pas trouvé de faiblesse.

Xander Schauffele

  • xander-schauffele-greenbrier-classic-trophy-2017-sundayÂge : 27
  • Classement mondial : 5
  • Ryder Cup : Rookie
  • Records (V-D-N) : 0-0-0

Impossible de se passer du Champion Olympique. Quand on pense que ca va être sa première expérience RC. Lui, le prodige au 4 top-5 FedEx Cup en 5 saisons. Élu «Rookie Of The Year» et 3e du classement FedEx Cup lors de sa première saison sur le circuit de la PGA.
X-man a parfois du mal à trouver les allées (GIR 126e – 58.83%) mais ça ne l’empêche pas d’être Top-20 dans des domaines importants ; SG approche (14e), putting (16e) et tee to green (17e). Impressionnant dans les grands évènements. Calme, posé et résilient à l’image de Cantlay. Un point faible ? Jamais mieux classé en carrière que 37e (2020) around the green. But who cares?

Justin Thomas

  • Justin ThomasÂge : 27
  • Classement mondial : 6
  • Ryder Cup : 1 – 2018
  • Records (V-D-N) : 4-1-0

Deuxième participation à une Coupe Ryder pour le vainqueur du The Players en mars. En délicatesse avec son golf suite à sa coupure manquée au Championnat de la PGA mais surtout le décès de son grand-père, Justin a terminé fort la saison PGA avec deux places de 4e lors des Playoffs. Nul doute que le natif de Louisville sera un atout de taille pour l’équipe, lui qui avait rapporté le plus de points de Paris pour les américains (4).
L’un des meilleurs jeu de fers du circuit (SG approche des verts 3e). En difficulté notamment cette saison sur ses mises en jeu et au putting mais ca va beaucoup, beaucoup mieux depuis les Olympiques (seulement 3 scores au dessus de 70 en 20 rondes). Déconneur, «easy going», le dude que tu voudrais dans ton équipe.

Bryson DeChambeau

  • Âge : 27
  • Classement mondial : 7
  • Ryder Cup : 1 – 2018
  • Records (V-D-N) : 0-3-0

Choix du capitaine Jim Furyk en 2018, le Mad Scientist est cette fois-ci un qualifié automatique (3e). Le personnage reste une énigme mais ses performances font rêver. Deux victoires sur le PGA cette saison et 9 top-10.
Le plus long (moyenne des drive 323.7 yards), le plus puissant du circuit (SG off the tee 1er) mais aussi un très bon putter (SG putting 20e).
On aurait tendance à penser que toute cette longueur associée à une vitesse d’élan fulgurante est un handicap au golf (dispersion accrue) mais pas pour BDC à en croire ses statistiques. Le texan reste un attaquant quoiqu’il arrive (Going for the green 1er – 77.54% et Going for the green Hit green pct 1er – 34.43%). Sur ce tracé monstrueux de Whistling Straits son rang de 3e de 225 à 250 yards sera un gros atout. Un pourcentage de green en régulation de 67.15 (tee to green 5e). Son gros point faible, autour des verts (146e) et son attitude discutable.

 

Brooks Koepka

  • WGC Workday - Brooks KoepkaÂge : 31
  • Classement mondial : 9
  • Ryder Cup : 2 – 2016 (V), 2018
  • Records (V-D-N) : 4-3-1

Troisième participation en Coupe Ryder. En délicatesse physiquement (blessure au poignet) depuis son retrait lors du TOUR Championship, Brooksy fera tout pour être de la partie dans l’état du Wisconsin. L’un des joueurs les plus consistant sur le circuit ses dernières années et particulièrement lors des majeurs (12 top-7 en 16 apparitions), victorieux cette saison lors du Waste Management Phoenix Open, dans la «game» lors du Championnat de la PGA remporté par Lefty et auteur de 8 top-10 (49 en carrière). T5 à Whistling Straits en 2015 (PGA Championship). Il a été excellent (T2) sur le tracé «links» de Ocean Course à Kiawah Island.
Gros canon et précis depuis les tés de départ (SG off the tee 7e), parmi les meilleurs du Tour sur les approches (25e). Une saison tronquée de blessures à répétition pour BK (genou, re-genou et poignet) je suis personnellement pas encore convaincu de sa présence la semaine prochaine. Mais tant qu’à y être, on le veut en Foursomes avec Bryson hahaha!

Tony Finau

  • Âge : 31
  • Classement mondial : 10
  • Ryder Cup : 1 – 2018
  • Records (V-D-N) : 2-1-0

Enfin une victoire tant attendue et méritée dans un gros événement pour Big T (The Northern Trust). Avec, à la clef, son meilleur classement mondial en carrière.
Pas aussi «top notch» depuis les tertres de départ (SG off the tee 36e) et les attaques de green (SG 28e) que certains de ses «socios», les points fort du natif de Salt Lake City se situe sur les approches entre 125-150 yards (6e) et du tertre au vert (SG 16e). Pioche un peu avec ses wedges en dessous de 100 yards. Performance putting, un poil «roller coaster». Il arrive avec cette image de joueur le plus cool du tour. Encore un qui va contribuer à la bonne ambiance dans le vestiaire!

 

Harris English

  • Âge : 32
  • Classement mondial : 11
  • Ryder Cup : Rookie
  • Records (V-D-N) : 0-0-0

Dire que début 2020 il était 199e OWGR! English vient de réaliser sa meilleure saison en carrière sur le PGA Tour avec 2 titres (Le Tournoi des Champions Sentry et le Travelers). Il à également battu, au passage, son record de top-10 (8, précédent 7 en 2014). Un élan à la Jacquelin ou encore Ernie Els. Le rythme, juste le rythme.
Excellent avec le fer droit (SG putting 12e), pas des stats en fou dans les autres compartiments de jeu, le georgien est capable de réaliser de gros exploits quand il est à son meilleur. Il va apporter une touche intéressante dans l’équipe. Ce côté Simpson, Kuchar, Casey dans le jeu.

 

Jordan Spieth

  • Âge : 28
  • Classement mondial : 14
  • Ryder Cup : 3 – 2014, 2016 (V), 2018
  • Records (V-D-N) : 7-5-2

Qui aurait misé un cookie sur Jordan en mars lorsqu’il était au-delà de la 50e place mondiale ? 9 top-10 plus tard, dont une victoire lors du Texas Open, impossible d’imaginer le futur papa (en novembre) ne pas avoir été un choix du capitaine.
On connaît sa dextérité avec le putter et son toucher de balle autour des verts (SG 6e). En difficulté cette saison sur les mises en jeu (SG off the tee 135e). L’autre dude que tu voudrais dans ton équipe ou comme gendre «no matter what».

 

Daniel Berger

  • Âge : 28
  • Classement mondial : 16
  • Ryder Cup : Rookie
  • Records (V-D-N) : 0-0-0

Laissé de côté lors de l’édition 2018 à cause d’un mauvais timing dans le calendrier avec la date de clôture des qualifiés, le californien vient de compléter une 2e saison d’affilée dans le top-11 du circuit de la PGA.
Encore un joueur complet et excellent attaquant de green (SG tee to green 14e, approche des verts 5e, GIR 7e – 70.50%). Légère faiblesse autour des verts (118e)

 

Scottie Scheffler

  • Âge : 25
  • Classement mondial : 21
  • Ryder Cup : Rookie
  • Records (V-D-N) : 0-0-0

Le moins bien classé de l’équipe au ranking mondial mais aussi le seul à n’avoir jamais remporté de titre sur le circuit de la PGA, le texan est donc le dernier choix de Striker. Sa place de runner-up lors du WGC Match Play aura sans doute pesé dans la balance.
Scottie est une machine à birdie (7e Birdie Average et 3e Total Birdies). Énorme capacité à scorer bas sur les normales-5. Une attitude «swag» à la DJ.

 

 

 

 

Cyril
PGA Fantasy Golf & Français d'Amérique sur le Korn Ferry Tour (entre autres) Cyril est installé au Canada depuis 2010 où il passe trop de temps en tant que chargé de projets pour un compagnie de genie-conseils à Montréal. Pis quand il reste du temps, il est notamment commissionnaire de la ligue de La Petite Balle Blanche sur le fantasy golf du PGA tour qu'il anime sur Twitter.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Les USA tapent du poing d’entrée

Les USA ont dominé la session des foursomes en remportant trois matches sur quatre. La session des 4 balles. à venir est déjà crucial pour l'Europe.

Ryder Cup : Place aux premiers Foursomes !

De la logique, de l'espéré et de l'inattendu dans ces premiers matchs de la compétition.

Whistling Straits : mi-ange, mi-démon

Avec des faux airs de Links irlandais, Whistling Straits en bordure du lac Michigan sera l’hôte de la 43e Ryder Cup. Un parcours aussi splendide que redoutable.

Retour aux affaires courantes

Avec le Ladies Open de France sur le LET et le Cambia Portland Classic sur le LPGA, les proettes entament la dernière ligne droite de leur saison.