Le ANA inspiration devient Chevron Championship

ANA Inspiration, Chevron Championship
Patty Tavatanakit vainqueur du ANA Inspiration 2021 - Credit: 2021 ANA Inspiration, Gabe Roux

Le ANA Inspiration, premier majeur de l’année arrive en bout de piste. Dès l’édition 2022, le tournoi devient Chevron Championship et va quitter le parcours qui était le sien depuis 1972 pour s’installer du côté de Houston en 2023. 

L’un des tournois mythiques de la saison féminine a fêté sa 50e édition en avril 2021 et sa 39e en tant que Majeur. La 40e édition (31 mars – 3 avril 2022) du Grand Chelem aura une nouvelle dénomination. Après sept années en tant que ANA Inspiration, l’épreuve s’appellera désormais Chevron Championship jusqu’en 2027 (à minima).

L’un des géants mondiaux des compagnies pétrolières vient donc de signer un nouveau partenariat de six ans avec le LPGA pour devenir le sponsor titre de l’un des cinq majeurs féminins de la saison. A la clé, un coup de boost énorme de la dotation du tournoi qui passe de 3,1 millions $ en 2021 à 5 millions $ pour l’an prochain.

Sur le plan financier, c’est une juteuse opération pour le développement du circuit mondial élite et forcément une bonne nouvelle pour les joueuses professionnelles. Plus surprenant toutefois est la décision de déplacer le tournoi sur un nouveau parcours par la suite. Bien que le siège de Chevron Corporation soit en Californie, l’état où s’est toujours déroulé le tournoi (Rancho Mirage, à l’est de Los Angeles – ndlr), le Chevron Championship devrait être joué aux environs de Houston (Texas, USA) à partir de 2023.

Cette délocalisation s’accompagnera également d’un changement dans les dates habituelles du tournoi. Jusqu’ici, le futur Chevron Championship se jouait le premier week-end d’avril chaque année mais il sera organisé plus tard au printemps également à partir de 2023, sans plus de précisions à ce jour.

Le Chevron Championship 2022 se jouerait donc pour la dernière fois sur le fameux Dinah Shore Course à Rancho Mirage. C’est une tradition qui disparait avec ce changement programmé tant le parcours, à l’instar du Masters et de l’Augusta National, en était un des symboles de l’épreuve avec le fameux saut dans le « Poppie’s pond » effectué par la vainqueur en fin de tournoi.

Quand à la morale de l’histoire, elle est tout sauf environnementale. Après une société de transport aérien avec le groupe ANA, c’est un groupe pétrolier qui s’associe ainsi au tournoi, soit deux des industries les plus émettrices des gaz à effets de serre dans le monde. C’est bien connu l’argent n’a pas d’odeur, surtout quand il semble contribuer au bonheur…

Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est expert en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.