Leona Maguire, la confirmation d’un pilier européen

Calendrier de l’avent version #LPBB : un article par jour écrit par un membre de la Team pour revenir sur un des moments forts, drôles, surprenants de cette année 2021.

Pour sa première sélection en Solheim Cup, cette jeune Irlandaise de 27 ans, depuis le 30 novembre, a porté l’Europe vers une seconde victoire de suite face aux USA. Elle a battu le record de points (4,5) détenu par une rookie et a été la seule des 24 joueuses à être sélectionnée pour les cinq sessions. Les Européennes possèdent leur « patronne » pour les prochaines années, elle s’appelle Leona Maguire.

Peu d’entre vous savent sans doute que l’Irlandaise a représenté son pays aux Jeux Olympiques de Rio en 2016. A 22 ans, elle était pourtant encore amateur. Cela fait partie des nombreuses anecdotes qui concernent Leona Maguire depuis qu’elle arpente le haut niveau du golf.

A 12 ans, elle et sa soeur jumelle Lisa – son ainée de 15 minutes – avaient apporté sur scène le trophée de la Ryder Cup 2006 au K Club. Chez les soeurs Maguire, les compétitions par équipe font partie de leur ADN.

En 2008, Lisa et Leona étaient retenues pour représenter l’Europe en Junior Ryder Cup. Même chose en 2009 et en 2011 avec la Junior Solheim Cup. Trophée Vagliano, Curtis Cup ou encore European Ladies’ Championship, Leona a enchaîné les sélections pour l’Europe, ou l’Irlande pendant près de 10 ans.

Evidemment le talent de l’Irlandaise a éclaboussé aussi les compétitions individuelles de sa carrière amateur, enchainant les victoires et les performances, y compris lors de ses apparitions lorsqu’elle est invitée sur un tournoi professionnel (2e du Ladies European Masters en 2015 avec des cartes de 69-70-69-69).

Après un record inégalé à ce jour de 135 semaines en tête du classement mondial amateur, Leona est passée professionnelle en juin 2018. Alors 614e mondiale, elle rentrait dans le Top300 au cours de l’année 2019 sur le Symetra Tour qui l’a vue gagner ses deux premiers titres professionnels. Elle termine en tête de la Money List de la saison avec une moyenne de score sous les 70 (69,789).

Certes ses deux premières saisons sur le LPGA sont encore vierges de trophées mais avec 11 Top20 en 20 tournois sur 2021 dont 3 sur les 4 majeurs qu’elle a joués cette année (absente à l’US Open), elle a terminé 17e de la Race to CME Globe et dauphine de la « Rookie de l’année » (2020 n’étant pas considérée comme une première saison – ndlr)

En septembre, elle arrivait pleine bourre au inverness Club qui accueille la Solheim Cup. Elle a enchaîné 7 Top15 consécutifs sur le LPGA depuis début juin. En ouverture de la 17e rencontre entre les USA et l’Europe, associée à Mel Reid, elle portait un coup sévère au moral des USA en battant les soeurs Korda (1Up) jusqu’alors invaincues en Foursomes.

L’après-midi en 4 Balles, elle jouait avec Georgia Hall et rapportait un second point. Elle retrouvait Reid pour les deux sessions du second jour où la paire gagnait facilement le foursome (5&4) – le seul point de l’Europe dans cette matinée du dimanche – avant d’accrocher un match nul sur un birdie au 18 de Reid.

En simples, la capitaine Catriona Matthew la plaçait dans ses premières joueuses (3e match) et Maguire apportait le premier point à l’Europe en étouffant Jennifer Kupcho avec un eagle et 3 birdies sur les 7 premiers trous. Le match se terminait au 14 et lançait l’Europe vers un 7e succès en Solheim Cup et le second sur le sol américain.

Le mot de la fin, on le laisse à Pat Hurst, capitaine de l’équipe américaine de cette Solheim Cup 2021 : « Elle est bonne et elle va être là pendant un moment. C’est celle que nous allons avoir à craindre pendant longtemps. (…) Elle a joué à Duke et elle était bonne là-bas, et je pense que qu’elle va seulement élever encore plus son jeu dans le futur. »

Lio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.