Tiger Woods : horizon lointain mais dégagé

Calendrier de l’avent version #LPBB : un article par jour écrit par un membre de la Team pour revenir sur un des moments forts, drôles, surprenants de cette année 2021.

Le 23 février 2021, la petite balle blanche a failli s’arrêter de tourner. Un accident de voiture aurait pu coûter la vie une légende. Malgré la violence du choc dû à une vitesse trop élevée, il s’en sortira avec de multiples fractures à la jambe droite et à la cheville. Son retour dans le golf semblait compromis. Cet avant-dernier week-end de l’année 2021 (18-19 décembre), Tiger Woods va à nouveau rejouer une compétition. Dingue !

Le 21 novembre 2021, un simple tweet et trois secondes de vidéo ont suffi à ravir les fans. « En progrès » comme seul message et ce qu’on ne pouvait imaginer il y a encore six mois, on se met à le rêver.

La dernière compétition jouée par Tiger remonte à l’édition décalée du Masters 2020. Il avait terminé T38, le deuxième moins bon résultat professionnel à Augusta après le T40 en 2012. Mais, depuis quelques jours, on se remet à rêver que Woods sera au départ de l’édition 2022 de The Masters.

Le co-détenteur du record de victoires sur le PGA Tour (82) a toutefois prévenu : «Cela a nécessité beaucoup de travail. Il y a eu des moments vraiment difficiles, alité en permanence. J’ai été dans un lit d’hôpital pendant trois mois. (…) Je suis beaucoup mieux maintenant mais la route est encore longue. Et revenir au niveau des joueurs du PGA Tour, je ne sais pas quand cela arrivera.»

Et s’il n’est pas sur le tee de départ du Tea Olive (trou n°1 de l’Augusta National GC) le 8 avril prochain, on aimerait tant qu’il soit au moins sur celui du Old Course À St Andrews le 14 juillet 2022 pour la 150e édition de The Open. Lui aussi : «J’adorerai jouer à St Andrews, c’est évident. C’est mon parcours préféré au monde.» a-t-il déclaré en conférence de presse en amont du récent Hero World Challenge.

Toutefois, si la date de son retour à la compétition en 2022 est hypothétique, on va pouvoir se réjouir de le voir sur un parcours dès ce week-end, au PNC Championship.

L’histoire de ce tournoi a débuté il y a plus de 20 ans et s’appelait « Father Son Challenge » où les golfeurs professionnels pouvaient participer avec un de leurs enfants. En 2017, le règlement a évolué pour permettre aux plus jeunes champions de jouer avec un parent. En 2019, l’épreuve s’est ensuite ouverte aux joueuses avec Annika Sörenstam qui y prenait part en double avec son père.

Depuis l’an dernier, le tournoi est renommé en PNC Championship et accueille 20 vainqueurs de Majeurs (ou au moins du Players) associés à un membre de leur famille. Parmi les présents, Henrik Stenson est en duo avec son fils Karl, Gary Player avec son petit-fils Jordan, Nelly Korda avec son père Petr, Justin Thomas avec son père Mike et Tiger Woods avec son fils Charlie. Ces deux derniers duos joueront ensemble au 1er tour (départ 18h18, heure française).

Sur le parcours de Grand Lakes à Orlando (Floride, USA9, Woods père et fils participeront à cette compétition sur 2 tours en scramble. Charlie avait déjà impressionné l’an dernier (vidéo ci-dessus) alors qu’il n’était âgé que de 11 ans. Le duo avait terminé 7e avec deux cartes de 62. Justin Thomas et son père l’avaient alors emporté avec notamment un 57 (-15 après 15 birdies) le second jour.

Charlie aura seulement 12 ans mais cette année, les yeux des fans de golf se poseront surtout sur son père. Tiger est de retour. Noël est déjà là.


A suivre sur Golf+ samedi 18 décembre de 21h00 à 23h30 et dimanche 19 décembre de 19h30 à 22h30.

Lio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.