Les 23 rendez-vous de 2023 – Partie 1/2

2023 s’annonce comme un joli cru et on attendra l’automne pour le déclarer éventuellement exceptionnel. Ce qu’on sait déjà, c’est que tous les ingrédients sont réunis pour y arriver.

En plus des rendez-vous habituels du Grand Chelem, des playoffs de la FedEx Cup, des Rolex Series, on a le droit à la première saison des tournois « premium » sur le PGA Tour et en apothéose un doublé Solheim Cup / Ryder Cup en deux semaines. Passage en revue des évènements de 2023 que l’on attend avec une certaine impatience. Première partie.

Hero Cup

Du 13 au 15 janvier à Abu Dhabi, c’est l’édition inaugurale de la Hero Cup qui pique notre curiosité. Non pas parce que cette « Ryder Cup » 100% européenne nous garantit la victoire (mauvaises langues !) mais avec Rome en ligne de mire, on sera attentif aux « seconds couteaux » qui pourraient compléter l’équipe de Luke Donald en septembre. D’autant que Victor Perez et Antoine Rozner ont été retenus parmi les 10 joueurs de l’Europe Continentale.

Abu Dhabi HSBC Champ

Dans la foulée de la Hero Cup a lieu du 19 au 22 janvier le premier des cinq Rolex Series de l’année, toujours à Abu Dhabi. Le HSBC Championship est le gros tournoi de reprise de cette nouvelle saison du DP World Tour entamée depuis la fin novembre. Thomas Pieters, le tenant du titre, Shane Lowry et son compatriote Seamus Power, Tommy Fleetwood, Tyrell Hatton sont quelques uns des joueurs au départ de cette édition 2023.

WM Phoenix Open

Du 9 au 12 février, c’est l’incontournable tournoi en Arizona, et son ambiance délirante, qui captera notre attention. La version 2022 avait consacré le premier des 4 titres de Scottie Scheffler en 8 semaines. Sixième tournoi de 2023 sur le PGA Tour – et quinzième de la saison FedEx en cours – cette édition marque aussi le premier des tournois « premium » avec une dotation catapultée à 20 millions $. 

The Players

Un mois plus tard, du 9 au 12 mars, place au rendez-vous du TPC Sawgrass. Entre temps, les meilleurs joueurs du monde auront eu l’occasion de faire grossir leur compte en banque deux fois depuis l’épreuve en Arizona avec le Genesis Invitational et le Arnold Palmer Invitational, tous deux dotés de 20 millions $. Le « 5e Majeur » proposera, lui, 25 millions et (certainement) la retransmission en multicanaux qui permet de choisir les parties que l’on souhaite regarder.

WGC Dell Technologies Match Play

A Austin (Texas), du 22 au 26 mars, c’est la seule épreuve individuelle en Match Play de l’année que Keith Pelley, soit dit en passant, devrait avoir la bonne idée de dupliquer au moins une fois pour tous les membres du DP World Tour. Si la présence d’un tricolore pouvait en plus se confirmer moyennant un excellent résultat dans les semaines précédentes, on renouerait volontiers avec les émotions d’un Dubuisson, Perez ou Rozner vécues lors d’éditions passées.

Masters Tournament

Augusta évidemment ! Du 6 au 9 avril, le premier tournoi du Grand Chelem masculin accueillera à peine une petite centaine de joueurs dont les pensionnaires du LIV toujours éligibles à une invitation. Cameron Smith, Koepka, DeChambeau, Oosthuizen, Mickelson ou encore Watson l’ont ainsi reçue. Un tournoi dans le tournoi entre LIV-istes et PGA-iens mais qui ne nous fera pas oublier la seule question qui compte : est-ce enfin l’année de la veste verte pour Rory McIlroy ?

Chevron Championship

Place aux femmes ! Du 20 au 23 avril, le Chevron Championship fêtera sa seconde édition avec son nouveau sponsor titre et le premier de l’histoire à se jouer sur un autre parcours que Mission Hills en Californie comme lors des 51 éditions de 1972 à 2022. Le majeur féminin déménage donc à partir de 2023, et vraisemblablement pour les 5 prochaines années, au The Club à Carlton Woods (Texas). On y verrait bien d’ailleurs Céline Boutier y mettre son nom au palmarès pour succéder à Jennifer Kupcho, la tenante du titre.

PGA Championship

En mai fait ce qu’il te plait, mais du 18 au 21 regarde la télé ! Le Oak Hill Country Club de Rochester dans l’état de New York accueille la 105e édition du majeur, 10 ans après celle qui avait vu triompher Jason Dufner et 20 ans après la victoire de Shaun Micheel. Pour l’anecdote, c’est aussi sur ce parcours que l’Europe avait vaincu les USA lors de la Ryder Cup 1995 (14.5 à 13.5). Voyons-y un signe pour le Vieux continent alors que le dernier joueur européen vainqueur du PGA Championship est Rory McIlroy en 2014.

RBC Canadian Open

Cette liste aurait pu contenir the Memorial Tournament qui se déroule la semaine d’avant mais le coeur a penché pour le tournoi canadien du 8 au 11 juin. On se souvient de la belle ambiance et de la foule incroyable qui a suivi cette dernière partie du dimanche avec Tony Finau et Justin Thomas dont Rory s’est extirpé avec brio à la faveur d’une carte de 62. Et puis (Attention SPOILER), vu que l’Open de France n’est pas non plus dans cette liste, le Canada, même en Ontario, c’est un peu chez nous ! 😉

US Open

Matt Fitzpatrick défendra son titre du 15 au 18 juin sur le parcours du Los Angeles Country Club. Le troisième Majeur des hommes se jouera au coeur de la cité des Anges pour la première fois depuis… 1948 ! Avec un parcours entouré de gratte-ciels, il est annoncé que parmi les cinq Par3 du North Course du LACC, l’un affichera 300 yards au moins lors d’un des 4 tours et un autre seulement 88 yards.

KPMG PGA Championship

Sur le Balsturol GC dans le New-Jersey, 22 au 25 juin, un PGA Championship version féminine bien tardif proposera 9 millions $ comme en 2022. La Coréenne In-Gee Chun  tentera de conserver son trophée soulevé au Congressional GC après une victoire d’un coup sur le duo Minjee Lee et Lexi Thompson.

US Women’s Open

Deux semaines après le second majeur de l’année, et une semaine de repos entre, les joueuses s’envoleront sur la côte Ouest pour se disputer l’US Open sur le parcours de Pebble Beach du 6 au 9 juillet. Un parcours qui fait partie de l’histoire du golf et qui confirme l’ouverture des plus beaux tracés du monde pour les épreuves féminines. Minjee Lee essaiera de se succéder à elle-même et à des noms aussi prestigieux que Jack Nicklaus, Tom Watson et Tiger Woods vainqueurs de l’US Open à Pebble Beach.

Lire la seconde partie des évènements de 2023.

Lionel
Lionel
Installé à Stockholm depuis 2015, Lionel est expert en Marketing digital. Il a le style vestimentaire de Henrik mais plutôt le swing de Marcel. Il s'éclate toutefois depuis 2012 avec La Petite Balle Blanche, car il n'y a vraiment que sur son blog qu'il arrive à jouer en régulation ! Spécialités : golf féminin, archives et records du golf, rédac´chef

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Ligue Fantasy DPWT LPBB 2023

La Fantasy DP World Tour recommence le 19 janvier et grâce au soutien renouvelé de notre partenaire, la ligue Unibet LPBB fait son retour en 2023 !

Hero Cup 2023 : s’illustrer et se démarquer

Il faudra marquer des points pour son équipe et pour rentrer dans les petits papiers de Luke Donald. Perez et Rozner ont un bon coup à jouer et se faire remarquer dans cette Hero Cup 2023.

Les 23 rendez-vous de 2023 – Partie 2/2

Place aux 12 autres événements retenus entre juillet et novembre pour cette année 2023.

Participez au Grand Prix Littéraire du Golf !

Et si vous posiez vos clubs quelques instants pour raconter votre meilleur souvenir de golf... ou le plus insolite ? Tel est le thème du concours de la 3e saison du Grand Prix littéraire du golf ouvert à toutes et tous.