Vidéo et réseaux sociaux. Assurément aujourd’hui un duo gagnant dans la promotion et la médiatisation du sport en général, et du golf en particulier. Toutefois, quelques chaînes spécialisées dont nos amis de Golf+ pourraient certainement nous en dire long sur les coûts inhérents à la couverture TV d’un tournoi de golf. Il y a quelques temps, j’ai rencontré Éric Boizet qui, avec ses amis Alexandre Licinio et Philippe Lanoue récemment disparu, a créé ce qu’ils appellent une “voiturette connectée”. Une innovation qui permet une diffusion live sur les réseaux sociaux.

Bonjour Eric, peux-tu nous faire un rapide retour sur ton parcours professionnel ?

Bonjour. J’ai d’abord fait des études dans l’audiovisuel à Paris III dans les années 80 et ensuite je suis rentré dans une société qui s’appelait Helimage au début des années 90. J’ai alors travaillé sur pas mal d’événements avec France Télévision comme de nombreux “Tour de France” parce qu’on était prestataires – et je le suis toujours. J’ai aussi fait des “Dakar” ainsi que des “Trophée Andros”, une épreuve que je continue de réaliser.

Et quand es-tu venu au golf ?

J’ai rencontré des gens qui étaient intéressés par le golf en 2006/2007 et j’ai créé ma société à cette occasion. Par exemple, lorsque Antoine Robin (fondateur des Trophées du Golf – ndlr) a créé l’Allianz Golf Tour, j’étais en charge de la production télé de tous ses tournois. Désormais, en dehors du “Tour de France”, et l’hiver du “Trophée Andros”, je consacre pas mal de temps au golf dans différents projets avec la FFGolf, notamment.

Aujourd’hui ton métier, c’est plutôt réalisateur ou cameraman ?

Au “Trophée Andros” par exemple, je fais la réalisation du direct, je suis dans un car régie et je collabore avec une autre société MCA Sports. On a différents prestataires et je suis aux commandes de tous les caméramans. Après cela varie en fonction des missions, parfois je suis seul en assurant la prise des images et du son, et en faisant la post-production comme lors de la Beachcomber Golf Cup. Sur un tournoi de golf, on peut être 5 ou 6 : 3 caméramans, 1 monteur, 1 journaliste. Et là, je préfère être derrière la caméra.

Derrière la caméra, pourquoi ça ?

Le golf, c’est très sympa à filmer. Il y a toujours de beaux cadres, des expressions intéressantes des joueurs à attraper et puis c’est aussi un challenge pour suivre la balle. On vit la partie de notre côté.

Et si l’on compare avec le fait de filmer le trophée Andros par exemple ?

Déjà une voiture, c’est plus gros qu’une balle ! 🙂 Au golf, il y a beaucoup de joueurs, il faut savoir être sur les bonnes parties, au bon moment. Le terrain est grand et ce n’est jamais le même d’un tournoi à l’autre. Les conditions météo changent constamment donc filmer du golf, cela reste assez compliqué. Sur un circuit de voitures, il y a beaucoup de bruit, notamment par les compétiteurs eux-mêmes. Sur un parcours, il faut savoir se déplacer, installer son matériel en silence ou presque, tout en se mettant au bon endroit pour ne pas être dans la ligne de putt des joueurs, alors qu’on a envie d’y être car c’est là qu’on voit le mieux ! 😉

D’où te vient cette idée de voiturette connectée ?

Beaucoup de gens essaient de montrer des petits tournois avec des smartphones pour être en prise directe avec l’évènement mais cela reste souvent frustrant pour la personne qui regarde car on ne voit pas très bien et le son est rarement très bon. Donc j’ai réfléchi à un outil qui permettrait de faire du “Live”, en proposant une diffusion de qualité pour enlever cet aspect frustration des personnes qui regardent. Avec les connaissances qu’on avait pour tourner le golf, si on y ajoutait la transmission et la réalisation, il fallait aussi trouver une solution pour faire du qualitatif à coût minime, donc sans déployer trop de moyens. J’ai alors pensé que si on mettait un journaliste dans une voiturette, cela pourrait faire son plateau en ayant des caméras axées sur lui. Avec une petite régie ensuite, on arrive à filmer le jeu parce qu’on sait le faire avec nos caméras. Et puis, il nous fallait de l’autonomie et des moyens de transmission.

Voiturette connectée - Tee Vee - Live golf
De g. à d. : Alexandre Licinio, Eric Boizet, Philippe Lanoue
Cette idée a-t-elle vu le jour ?

Oui depuis près d’un an maintenant. Il fallait réunir tous les paramètres que je viens de citer dans une voiturette, ce n’était pas forcément évident mais on a réussi. On a fait des tests, notamment sur le Golf National qui nous a aidé en nous prêtant une voiturette pendant 2 jours. On a travaillé dans leur garage, en particulier avec un super ingénieur, Alexandre Licinio, qui vient de Globecast et qui a monté sa propre structure EKLA. C’est un spécialiste de la transmission. Il a développé une régie pilotée à distance, ce qu’on appelle une remote production en fait.

Concrètement, cela signifie ?

On fait une première réalisation depuis la voiturette où on peut commuter jusqu’à six caméras et ensuite par la 4G, on envoie le signal à une régie qui peut rajouter de l’information comme du graphique, des petits sujets qui peuvent être montés, des pubs, etc.

Sans rentrer trop dans la technique, comment tu gères le signal réseau qui n’est pas toujours très puissant sur un golf ?

On peut récupérer en amont toute la cartographie de la 4G sur les lieux pour savoir ce qui nous attend. Ensuite, on a un boitier spécial qui contient huit cartes sim de différents opérateurs. Chacune pouvant prendre le relai d’une autre si le signal devient trop faible. On peut donc émettre ce signal en continu qui sera reçu dans une régie à Lyon pour être rediffusée sur une ou plusieurs plateformes selon le souhait de l’organisateur.

Et tu as eu l’occasion de le mettre en oeuvre réellement ?

Oui, lors de l’Open de Saint-François à la Guadeloupe en 2018, une épreuve de l’Alps Tour où on a fait une diffusion “Facebook Live” sur la page d’une chaîne locale avec plus de 15.000 personnes qui ont vu ce direct de 4 heures. On a évidemment proposé beaucoup d’images de jeu mais aussi des sujets vidéos sur la région qui nous avaient été transmis par l’office de tourisme. Depuis la voiturette, on a la possibilité de lancer ces reportages par exemple lorsqu’on se déplace d’un trou à l’autre. La diffusion est du coup enrichie par des éléments complémentaires qui peuvent intéresser les organisateurs.

Voiturette connectée-TeeVee-Régie
Mini-Régie au sein de la voiturette
Et combien de personnes impliquées pour assurer tout ça ?

Une personne dans la régie à Lyon pour faire le relais et enrichir le signal. Sur site, un caméraman/réalisateur dans la voiturette et un second caméraman pour filmer les vols de balles. Ainsi, on arrive à commuter un plan large et un plan qui suit le jeu, plus des petites caméras qui sont dans la voiturette qui permettent de voir le journaliste et éventuellement un invité assis à ses côtés.

Donc avec seulement 3 personnes de la technique, tu fais fonctionner le dispositif ?

Exactement. On a fait ça pour La Mouchy à Fontainebleau en Avril dernier. On n’était pas plus. Bien sûr, on peut enrichir selon le budget pour suivre des parties différentes ou plusieurs trous.

Voiturette connectée-TeeVee-Diffusion tournoi golf
Diffusion “Live Facebook”
Puisque tu évoques le budget, cela représente combien justement ?

Un budget de 6000€ environ. Cela comprend une journée de préparation qui peut permettre de faire un petit teaser la veille du dernier tour et d’assurer ensuite la réalisation de 4h Live – ou plus – sur le dernier jour. Une journée supplémentaire serait évidemment moins chère puisque la préparation serait déjà effectuée.

A l’heure de la video de plus en plus présente, cette voiturette est un bel outil de communication je trouve…

Je pense aussi. Avec un écran géant placé sur le site, on peut aussi offrir un espace d’animations supplémentaire sur un tournoi. On a fait des choses vraiment intéressantes à l’Open de France en diffusant le Pro-Am avec un journaliste dans la voiturette et un second sur le fairway pour interviewer les joueurs. On a également pu suivre Alejandro Reyes pour filmer son briefing avant le premier jour de compétition.

Quelques projets déjà dans les tuyaux pour 2019 ?

Oui, par exemple la FFGolf est très intéressée pour utiliser le dispositif sur la Golfers et la Gounouilhou en 2019.

Une dernière chose à ajouter ?

Oui je pense très fort à mon ami Philou (Philippe Lanoue décédé en tout début d’année – ndlr) avec lequel nous avons imaginé ce projet. Nous avons été comme des enfants avec la création de cette voiturette connectée pendant toute l’année passée. De là-haut, j’espère qu’il s’amusera beaucoup à la voir rouler bientôt sur les parcours de golf.

Merci Eric. En souhaitant que cette belle idée nous amène à voir de plus en plus de golf, amateur ou professionnel, comme à la télé ! 🙂

Pour tout contact : e.boizet (@) teevee.fr

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.