Hole-in-one 2019 : les essentiels de la semaine #8

Ce qu'on retiendra du 18 au 24 février 2019

Dustin Johnson - WGC Mexico 2019

Hole-in-One, c’est le tout en un pour un tour d’horizon de l’essentiel de la semaine qui vient de se terminer et, en conclusion, le programme de celle à venir.
All in One: All the News in One post!
😉

Dans la foulée d’un week-end de remises des récompenses au cinéma (Césars et Oscars), nous vous livrons les “Bobby” – en hommage à Robert Bobby Jones – pour célébrer joueuses et joueurs de cette semaine ! 😉 

Bobby du meilleur joueur attribué à…

Dustin Johnson ! Il a fallu attendre le 57e trou de la semaine pour voir l’américain réaliser son 1er bogey (il avait certes commis un double sur le 10 lors du Moving Day). Il termine avec un total de -21 (64-67-66-66) pour remporter le 6e WGC de sa carrière. Un eagle, 26 birdies, 1er des greens en régulation sur les 4 tours (81%), 1er au SG Putting et 1er au SG tee-to-green. Des stats impressionnantes pour DJ qui a désormais remporté cette épreuve en 2015, 2017 et 2019.

McIlroy avait pris la tête à l’issue de la 1re journée après une carte de 63, juste devant l’américain. Le lendemain, DJ prenait les commandes pour ne plus les lâcher jusqu’à la fin du tournoi. Après 54 trous, Johnson avait porté son avance à 4 coups qu’un meilleur départ de McIlroy le dimanche réduisait à 2 après 3 trous. Profitant d’un raté du Nord-Irlandais au 4 puis au 6, DJ se remettait sur les bons rails et pouvait se contenter de gérer cet écart en béquillant les birdies au même rythme que McIlroy. Ce dernier, après une nouvelle erreur au putting sur le 18, finissait à 5 coups (-16), seul 2e devant le trio Poulter, Casey et Aphibarnrat.

Dustin Johnson rentre dans le club fermé des joueurs à 20 titres (et plus) sur le PGA Tour avant l’âge de 35 ans (il les aura le 22 juin prochain), qui comporte également Tiger Woods, Tom Watson, Phil Mickelson et Johnny Miller. A noter que, DJ reste #2 mondial mais repassera 1er à la place de Justin Rose quoi qu’il arrive à l’issue du week-end prochain.

Bobby du meilleur second rôle masculin attribué à…

Rory McIlroy ! 4e Top5 consécutif pour le Nord-Irlandais (une première dans sa carrière sur le PGA) qui pointe désormais à la 6e place du classement mondial. En 2019, on le retrouve plus puissant que jamais, 1er au SG off-the-tee et 1er au SG Total sur la saison avec un total de -56 cumulé en 16 tours !

Si McIlroy affiche encore quelques problèmes de consistance au putting sur 4 jours pour prétendre à la victoire, ce secteur de jeu s’est très largement amélioré en comparaison des saisons précédentes (moyenne 2019 de 0.426 strokes gained putting supérieure à sa meilleure moyenne 0.274 en 2014).

Son objectif de l’année est clairement défini : conquérir un 5e Majeur ! The Open 2019 qui se joue chez lui en Irlande du Nord, au Royal Portrush, est en haut de la liste, à tel point qu’il a annoncé ne pas participer à l’Irish Open cette année. Il ne jouera que le Scottish Open la semaine précédente, histoire de retrouver les sensations de jeu d’un Links avant de jouer le 4e et dernier Majeur de la saison. En numéro 2 sur la liste de ses objectifs figure certainement le Masters d’Augusta, seul titre du Grand Chelem manquant à son palmarès, où il reste sur 5 Top10 consécutifs.



Bobby de la meilleur joueuse attribué à…

Amy Yang ! Sur le LPGA, en Thaïlande, elle a su élever son niveau de jeu jour après jour (69-66–66-65) pour remporter le Honda LPGA avec un coup sur l’Australienne Minjee Lee et deux sur l’Espagnole Carlota Ciganda. Un impressionnant total de 28 birdies (dont 9 le dimanche) et un eagle sur 4 tours. Dans une amusante analogie avec Dustin Johnson, la coréenne remporte aussi cette épreuve pour la 3e fois après 2015 et 2017, signant son 4e succès sur le circuit LPGA qu’elle a rejoint en 2008.

Partie à égalité avec Minjee Lee au départ du dernier tour, Yang creusait l’écart sur l’aller en réalisant pas moins de 6 birdies dont 5 consécutifs du 4 au 8. Lee ne pointait toutefois qu’à 3 coups à mi-parcours et finissait par recoller à -20 au trou 14 sur un nouveau birdie, son 5e, alors que la coréenne commettait son 2e bogey du jour.

À ce moment-là, la tête était en fait occupée par 3 joueuses après la folle remontée de Ciganda mais Amy Yang faisait finalement la différence avec 2 nouveaux birdies au 16 puis au 18 pour remporter son 8e titre professionnel.

Bobby du meilleur second rôle féminin attribué à…

Carlota Ciganda ! Certes l’Espagnole finit derrière Amy Yang et Minjee Lee mais sa performance dans ce 4e tour avec une carte de 63 sans bogey méritait un coup de chapeau. Elle pointait à 4 coups des leaders après 54 trous. Le 55e donnait le ton avec un eagle sur le Par5 du 1.

Ciganda enchaînait immédiatement avec 2 birdies et jouait juste pour conclure son aller avec un nouveau birdie au 9. La courte interruption liée aux conditions orageuses ne stoppait pas le momentum de Carlota qui signait un nouveau birdie au 11 puis au 14 avant ce second eagle sur le Par4 du 15 grâce à un clip dans la boite. Elle recollait alors à -20 avec Yang et Lee en tête du tournoi. Malheureusement, elle devait se contenter du Par sur chacun des 3 derniers trous.

Carlotta Ciganda signe son 30e Top10 en carrière sur le LPGA et pointe désormais au 12e rang du Rolex Rankings, seule européenne du Top20 mondial avec l’Anglaise Georgia Hall (10e).

Côté tricolore, Céline Boutier, seule tricolore présente, a terminé à la 48e place /-2 (72-71-72-71) et reste bien placée dans le classement de la saison en occupant la 4e place de la Race to CME Globe.

Bobby du meilleur espoir masculin attribué à…

Martin Trainer ! Notre chauvinisme nous ferait presque crier “Cocorico” pour ce 1er succès de l’américain en carrière sur le PGA Tour au Puerto Rico Open. Martin est né à Marseille, d’un père américain et d’une mère française, il y a bientôt 28 ans. Il parle Français et avait déjà remporté 2 titres l’an dernier sur le Web.Com.

Avec 5 cuts manqués lors des ( premiers tournois de la saison, Trainer n’était pas dans la liste des favoris pour ce tournoi de “substitution” pour les non qualifiés au WGC Mexico. Toutefois avec un total de -15, Martin s’est imposé avec 3 coups sur un groupe de 4 joueurs dont son compatriote Daniel Berger. Dans un champ qui comportait 131 joueurs avec notamment Charl Schwartzel, Graeme McDowell ou encore DA Points, Martin Trainer refait son retard de 2 coups sur l’Australien Aaron Baddeley dans le dernier tour à la faveur d’une carte de 67.

Une première victoire parmi l’élite qui le propulse à la 39e place de la FedEx Cup et qui lui offre, entre autres, son ticket pour The Players dans 10 jours !

Bobby du meilleur scénario attribuée à…

Marianne Skarpnord ! Alors qu’elle venait de fêter ses 33 ans il y a quelques jours, la Norvégienne met fin à une série de 6 ans sans victoires pour remporter le Ladies Classic – Bonville en Australie. Une dernière carte de 69 lui permettait de ravir la 1re place à la Suédoise Madeleine Sagström, leader après 54 trous – et au final 6e -, en terminant avec 2 coups sur le duo Hannah Green / Nuria Iturrios.

C’est le 4e succès sur le LET pour Skarpnord, 10 ans après ses 2 premiers titres, qui s’empare ainsi du classement général après ce 2nd tournoi de la saison. Elle avait terminé juste derrière l’Anglaise Charley Hull lors du 1er tournoi du circuit à Abu Dhabi.

Parmi les Francaises présentes en Australie, Céline Herbin signe le meilleur résultat tricolore avec une 16e place (+2 total), Justine Dreher est 31e, Emie Peronnin 57e, Agathe Sauzon 61e, Camille Chevalier et Isabelle Boineau 65e.

Bobby de la meilleure première oeuvre attribué à…

Première saison sur l’Alps Tour, premier tournoi de 2019 et premier titre pour le tricolore Frédéric Lacroix. Le joueur du RCF La Boulie, à 24 ans depuis le 23 février, a remporté le Ein Bay Open en Egypte jeudi dernier avec un score -15 (66-67-68) et une avance confortable de 4 coups sur ses premiers poursuivants.

Bobby des meilleurs effets spéciaux attribué à…

Tiger Woods ! Le joueur n’a rien perdu de son immense talent – à moins qu’il ne soit aidé par les prouesses de la technologie actuelle – et nous a gratifié dune coup incroyable du côté de Mexico. Un putting défaillant pendant le week-end l’empêche de se mêler réellement au podium. Avec un total de -8, Woods a terminé toutefois à la 10e place du tournoi, soit son 34e Top10 en carrière dans un WGC !

Bobby de la meilleure cascade attribué à…

Un fan de Tiger Woods ! 😆

Bobby du meilleur court métrage attribué à…

Austen Truslow ! L’américain signe un trou en un de 180m avec une balle qui termine son envol directement dans le trou du 16. Un coup réalisé lors du 4 e tour du Puerto Rico Open lui offrant un Top10 au final.

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous 😉

Le programme de cette semaine

Femmes

  • LET – 1er au 3 Mars – ActewAGL Canberra Classic (Australie) – 150.000 AUS $
  • LPGA – 28 Février au 3 Mars – HSBC Women’s World Championship, (Singapour) – 1,500 M$ – 12e édition (Michelle Wie) – 1 Française : Céline Boutier.

Hommes

  • PGA Tour – 28 Février au 3 Mars – Honda Classic – 6,8 M$ – 47e édition (Justin Thomas) – Aucun Français.
  • EUROPEAN TOUR  28 Février au 3 Mars – Oman Open – 1,750 M$ – 2e édition (Joost Luiten) – 11 Français

Retrouvez les horaires de diffusion TV sur notre page dédiée.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.