Hole-in-one 2019 : les essentiels de la semaine #7

Ce qu'on retiendra du 11 au 17 février 2019

Hole-in-One, c’est le tout en un pour un tour d’horizon de l’essentiel de la semaine qui vient de se terminer et, en conclusion, le programme de celle à venir.
All in One: All the News in One post!
😉

Happy the man!

JB Holmes remporte l’édition 2019 du Genesis Open en profitant de l’effondrement de Justin Thomas lors du dernier tour. A 37 ans et près de 4 ans sans victoire, Holmes signe son 5e succès sur le PGA Tour avec 1 coup d’avance sur son compatriote américain et 2 sur le coréen Si Woo Kim.

Au cours d’un tournoi perturbé par la météo reportant le 1er tour au vendredi, les joueurs ont dû jouer pour la plupart 54 trous en 2 jours et demi. Après 14 trous le dimanche matin pour finir son 3e tour, le leader Justin Thomas démarrait sur un birdie son dernier tour lui permettant de porter son avance à 4 coups sur le duo Adam Scott/JB Holmes.

Mais il était dit que cette semaine le temps n’aurait rien de californien sur le Riviera Country Club. Le vent et le froid ont eu raison de Justin Thomas qui a enchaîné 3 bogeys du 2 au 5 puis d’Adam Scott qui a signé pas moins de 6 bogeys sur les 11 derniers trous. A mi-parcours, JB était revenu à 1 coup de Justin et 9 trous plus tard, avec un retour dans le Par, Holmes (-14) terminait devant son compatriote (-13), en panne au putting et auteur d’un 38 (+2) du 10 au 18.

Grâce à un splendide 66 dans de telles conditions, Si Woo Kim prend la 3e place (-12) devant Leishman et McIlroy à -11. Tiger Woods qui avait claqué un joli 65 (avec 2 eagles) dans les conditions plus clames du dimanche matin a souffert de l’enchainement immédiat des 18 trous supplémentaires le même jour (72) pour terminer dans le Top15 à -6.


Lire/Relire

Fox le plus rusé

Sur l’European Tour, pour le second rendez-vous consécutif australien, les joueurs s’affrontaient dans l’une des épreuves récemment instaurée sur le circuit : 3 tours en Stroke Play classique avec un cut après 36 trous pour conserver les 65 premiers et ex-aequos, puis un second cut à l’issue du 3e tour pour n’en garder que 24 qui se rencontraient dans une formule Match Play sur 6 trous.

Le dimanche, le voisin Néo-zélandais Ryan Fox a successivement éliminé le Thaïlandais Janewattananond puis le Norvégien Reitan. Il s’est ensuite défait de l’Irlandais Paul Dunne en 1/2 finale avant de l’emporter 3&2 face à l’Espagnol Adrian Otaegui. C’est le premier succès de Ryan Fox sur le circuit européen et le premier titre d’un joueur de son pays depuis celui de son compatriote Danny Lee au Johnnie Walker Classic en 2009.

Seulement 3 Français lors de ce rendez-vous australien. Contrairement à la semaine dernière, la bonne nouvelle fut que Sordet, Bourdy et Saddier ont tous passés le cut vendredi. Une embellie confirmée à l’issue du second cut puisque Sordet et Bourdy faisaient partie des 24 qualifiés mais les 2 tricolores sont ensuite tombés dès le 1er tour en Match Play.

Tradition familiale

Depuis quelques mois, Nelly Korda, 20 ans, s’annonce comme la nouvelle pépite américaine du golf mondial féminin (justifiant pleinement sa sélection dans notre équipe des USA pour la Rydheim Cup). Ce qui était une tendance après sa belle saison 2018 est désormais une réalité avec sa 2e victoire sur le LPGA à l’Open d’Australie où elle termine à -17 (71-66-67-67) et 2 coups devant la coréenne Jin Young Ko.

Passée professionnelle seulement l’an dernier, la plus jeune des soeurs Korda (sa soeur ainée Jessica évolue également sur le LPGA) clôturait le Moving Day sur son 7e birdie du jour pour s’offrir une avance intéressante de 3 coups sur la Japonaise Haru Nomura. Le dimanche, l’Américaine signait une carte identique à la veille (67), suffisante pour résister au retour de la Coréenne Ko, auteure de 8 birdies sans une seule erreur (64).

Au-delà de cette victoire et du chèque de 195000$ qui l’accompagne, c’est le clin d’oeil familial qui y est associé. Son père Petr Korda, tennisman professionnel dans les années 90 a remporté l’Open d’Australie en 1998, sa fille Jessica remportait le titre éponyme du circuit féminin en golf, 14 ans plus tard puis, l’an dernier, le fils Sebastian, tennisman et frère des 2 golfeuses, a gagné l’Open d’Australie Junior ! Classe !

Côté tricolore, Céline Boutier et Céline Herbin ont passé le cut pour terminer respectivement à la 22e et 58e place du tournoi tandis que Joanna Klatten, toujours dans ses premières semaines de reprise, est restée à quai après 36 trous.

Un peu de magie dans ce monde d’escargots

Avec l’instauration officielle des nouvelles règles qui devaient accélérer le jeu, le PGA Tour nous a offert à son tour des situations agaçantes de joueurs mettant 1 minute ou plus pour jouer leur coup. Mais plutôt que de vous en présenter quelques exemples, on préfère vous distiller quelques uns des jolis coups du week-end ! 😉

[[

Souscription Gratuite
Pour rester informé gratuitement de l’actualité du golf, pour découvrir le golf autrement ou encore pour rejoindre une communauté de passionnés, abonnez-vous 😉

En cliquant sur le bouton "Je m'abonne", vous acceptez de recevoir nos newsletters (4 par mois maximum) avec les articles récemment publiés.

Le programme de cette semaine

Femmes

  • LET – Pas de tournoi –
  • LPGA – 21 au 24 Février – Honda LPGA Thailand, Chonburi (Thaïlande) – 1,600 M$ – 14e édition (Jessica Korda) – 1 Française : Céline Boutier.

Hommes

  • WGC MEXICO – 21 au 24 Février – CLUB DE GOLF CHAPULTEPEC – 10,250 M$ – 21e édition (Phil Mickelson) – Aucun Français.
  • EUROPEAN TOUR – aucun tournoi complémentaire –
  • PGA TOUR – 21 au 24 Février – Puerto Rico Open, Coco Beach Golf & CC (Rio Grande, PUERTO RICO) – 3 M$ et 300 points FxC – 11e édition (D.A. Points)

Retrouvez les horaires de diffusion TV sur notre page dédiée.

Répondre

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.