jeudi 25 février 2021

Le grip : main de force, main de finesse

La période hivernale est un excellent moment pour une préparation physique un peu plus poussée qu’à l’ordinaire. Vous avez le temps de travailler tous ces petits détails qui, une fois les beaux jours revenus, feront la différence dans la qualité de votre jeu. Le grip fait partie de ces « détails ». Mais tout le monde sait bien que la performance se cache dans ces fameux détails. Tenir correctement un club est une affaire sensible et délicate en lien direct avec la qualité de votre jeu.

Comprendre le grip

Globalement, pour ce que j’ai pu observer, la manière d’enseigner la technique du grip est à peu près la même partout. Et ce qui est intéressant, c’est que la façon dont les Pros expliquent cette technique passe le plus souvent par l’utilisation d’images. Des images souvent assez poétiques d’ailleurs, comme « une main de fer dans un gant de velours ». Leur utilisation pour expliquer la technique aux débutants est sans doute une des meilleures façons pour leur faire comprendre la nécessité de concilier force et sensibilité dans cette prise en main.

Le club de golf s’inscrit dans le prolongement du corps avec les mains comme interface. En tant qu’ostéopathe, je suis particulièrement admiratif des potentiels de nos mains. Ce sont des « organes » d’une intelligence extrême. Pour les piloter et mener à bien toutes leurs missions, nos mains bénéficient d’un très grand nombre de neurones au niveau de notre cerveau.

La main, votre main, est capable de produire des gestes d’une infinie délicatesse et précision. Mais la main peut aussi être une tenaille, une pince, un étau d’une force parfois insoupçonnée. Et le grip du golf est une relation « mains-objet » qui demande une association fine et intelligente de ces deux potentiels de nos mains.

C’est pourquoi, pour bien entraîner vos mains dans les longues soirées d’hiver, et que votre grip soit au top d’ici quelques semaines, il est nécessaire de les travailler sur ces deux axes : finesse et force.

La main dite « de finesse »

Cette zone à laquelle les gestes fins et précis sont essentiellement dévolus est constituée par le pouce qui peut s’opposer aux autres doigts pour créer des pinces et exécuter des gestes complexes. Placé au sommet de la partie la plus charnue de la main (l’éminence thénar), le pouce est ultra-sensible et puissant. Sa force s’exprime notamment par la pression qu’il est capable d’imprimer. La bonne gestion du placement des pouces sur le grip détermine en partie la qualité et la performance de celui-ci.

Les doigts situés au milieu de la main, index, majeur et annulaire, font également partie de cette main de finesse. Cela peut paraître étonnant, mais on peut avoir un grip de bonne qualité même si on est privé de ses index. Ce n’est pas que ces doigts ne sont pas utiles mais, mécaniquement, ils peuvent très bien être remplacés par les majeurs.

Le renforcement de la main de finesse passe par un double travail. D’abord par des exercices de tonification de la pince, par exemple en venant opposer et presser successivement le pouce aux autres doigts. Ensuite par un travail sur le “contrôle moteur” des doigts afin qu’ils puissent donner en permanence la juste pression sur le club. Par exemple, en croisant les doigts des deux mains, vous pouvez faire des exercices de flexion-extension alternativement de chacun de vos doigts. Il y a des exercices pour cela dans les vidéos Chestam.

La main dite « de force »

Cela peut paraître étonnant mais ce que l’on appelle la « main de force » est constituée par la partie de la main qui porte le plus petit de vos doigts, l’auriculaire. Celui-ci est dans le prolongement d’une partie charnue, l’éminence hypothénar, située à l’opposée de celle du pouce. Il faut se rappeler que c’est ce petit doigt auriculaire qui verrouille la fermeture de la main. Sans auriculaire il est très difficile, voire impossible, de se servir d’un marteau ou de tenir efficacement un club de golf. C’est pourquoi l’auriculaire est le doigt le plus important de la main après le pouce.

Inutile de faire de la « musculation » de cette partie de la main pour mieux tenir son club de golf. Mais vous pouvez, par exemple, serrer une grosse éponge dans une bassine d’eau tiède. Entre deux pressions maintenues environ six secondes chacune, laissez l’éponge se regonfler d’eau et votre main s’ouvrir doucement.

Un conseil pour terminer : éviter de vous servir des poignées à ressorts pour muscler vos mains de golfeurs. Ces outils ne sont réellement pas adaptés aux besoins du grip de golf.

Philippe Chéoux
Philippe Chéouxhttps://www.chestam.com
Masseur-Kinésithérapeute et Ostéopathe DO, passionné de golf et de biomécanique, Philippe Chéoux exerce depuis plus de 35 ans en France et au Maroc. Il a spécialisé son activité professionnelle sur la prise en charge des golfeuses et des golfeurs. Il anime également le site chestam.com qui propose un coaching en vidéos à la demande pour la préparation physique dédiée au golf.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

En route pour la saison 2021 des Françaises !

A l'instar des garçons tricolores, on fait le point sur la saison 2021 des Françaises sur les circuits européens et américains.

Pastille Bonus #20 : Segment 2 – WGC Worday 2021

Retour des points bonus shot links et une sélection ardue avec notamment 8 jours du top10 mondial !

Madelene Sagström partage sa douloureuse expérience

Pour la Suédoise, c'est un ami de ses parents, une personne en qui toute la famille avait confiance, qui a abusé d'elle. Elle avait tout juste 7 ans.

Max Homa remporte le Genesis Invitational 2021

Max Homa remporté son deuxième titre en carrière PGA contre Tony Finau, toujours à la recherche d’une deuxième victoire.