vendredi 24 septembre 2021

Fabien a joué Mount Juliet, parcours de l’Irish Open 2021

Nous le savons tous, golf et voyage vont souvent de paire. Donc après avoir préparé un road trip de 10 jours en Irlande, il était inconvenable de ne pas y jouer. Après quelques recherches, je jette mon dévolu sur le Mount Juliet, magnifique petit hôtel de luxe spa/golf, situé à quelques kilomètres de Kilkenny et environ 1h30 de Dublin dans le sud du pays.

Mount Juliet
Mount Juliet

Mount Juliet est l’hôte du Dubai Duty Free Irish Open 2021 (1er au 4 juillet). C’est un superbe parcours vallonné, un par 72 de 7.200 yards dessiné par Jack Nicklaus himself!!!

Le green-fee est plus qu’abordable (entre 50 et 80€) pour un parcours qui a vu comme vainqueur Tiger Woods (WGC American Express Championship en 2002), Ernie Els (WGC 2004), Nick Faldo (Irish Open 1993) et bien d’autres.

En arrivant, je suis intimidé par le club-house à la gloire de Paul McGinley, multiple vainqueur de la Ryder Cup. L’Irlandais possède son académie sur place… Autant dire que je me sens fébrile du fer7.:-)

Mount Juliet – Club-House

Tout de suite, on me met à l’aise et on me propose de jouer seul pour profiter pleinement de l’expérience qu’offre le parcours. Et oui l’Irlandais est sympa et pas seulement dans les pubs !!!

Comme je séjournais sur place, on me prête gracieusement une série Callaway et direction le practice. Pas de tapis synthétique mais de l’herbe avec vue sur la campagne dans la brume matinale typiquement locale.

Voilà c’est l’heure faut y aller !

Je suis accueilli par le starter qui me rappelle que je dois prendre du plaisir et surtout respecter le parcours au sens propre comme au figuré. J’embarque mon « sac à divots ». Un premier drive qui s’avérera correct mais pas top non plus.

Avec beaucoup d’arbres, de lacs, (c’est le décooooor du Connemara… mais non nous sommes dans le comté de Kilkenny !! ) de rivières qui serpentent. Mais surtout avec des bunkers très bien placés, je sens que je ne vais pas passer le cut ! 😉

Qu’importe le plaisir sera là et accentué par quelques jolis coups. Avec quelques trous marquants, le Mount Juliet est fidèle à sa réputation.

Je retiens notamment le 3, un par 3 avec un green sur une presqu’île, le 10, un par 5 avec un énorme chêne en plein milieu du fairway. Le 13 fait peur, un long par 4 où il faut survoler une colline au départ puis un plan d’eau avant le green. Les greens sont rapides et (très) bien protégés par des bunkers, en particulier le 18.

En choisissant bien son tee de départ ce parcours est accessible même au joueur moyen que je suis. Avec 3 balles dans l’eau, je termine mon parcours heureux.

Certes, la carte est lourde mais ma victoire est ailleurs. J’ai marché là où les légendes ont marché, j’ai putté là où le Tigre a putté… Mon bonheur est total. Après l’achat de quelques goodies, il est temps d’aller boire une pinte Kilkenny bien sûr !


Fabien
Malgré un jeu moyen, je m’accroche et je ne lâcherai pas. Plus d’Eagles au 19e trou que sur le reste du parcours. Globe-trotter addict, je pars m’exiler au Costa Rica pour vivre ma “pura vida”.
Twitter : @LaMaurette

Invité/Externe
Cet article est écrit par un contributeur externe à la Team #LPBB. Si vous souhaitez aussi écrire un post ou profiter de la vitrine du blog pour relayer une information, un évènement ou autre, adressez-nous un message via notre formulaire de contact.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Derniers Articles

Les USA tapent du poing d’entrée

Les USA ont dominé la session des foursomes en remportant trois matches sur quatre. La session des 4 balles. à venir est déjà crucial pour l'Europe.

Ryder Cup : Place aux premiers Foursomes !

De la logique, de l'espéré et de l'inattendu dans ces premiers matchs de la compétition.

Whistling Straits : mi-ange, mi-démon

Avec des faux airs de Links irlandais, Whistling Straits en bordure du lac Michigan sera l’hôte de la 43e Ryder Cup. Un parcours aussi splendide que redoutable.

Retour aux affaires courantes

Avec le Ladies Open de France sur le LET et le Cambia Portland Classic sur le LPGA, les proettes entament la dernière ligne droite de leur saison.