Collin Morikawa, le joueur de l’année

Calendrier de l’avent version #LPBB : un article par jour écrit par un membre de la Team pour revenir sur un des moments forts, drôles, surprenants de cette année 2021.

Il fêtera ses 25 ans le 6 février 2022 et quelque 4 mois plus tard ses 3ans en tant que professionnel. Vainqueur de The Open au Royal St Georges au coeur de l’été, le jeune Californien ajoutait déjà un second majeur à son palmarès. En fin d’année, il remportait la finale de la saison de l’European Tour et devenait le premier Américain vainqueur de la Race to Dubaï. Sans hésitation, Collin Morikawa est le joueur de l’année 2021.

Dès le début de sa carrière professionnelle, Morikawa a fait parler de lui. Il a enchainé 22 cuts consécutifs (meilleure série depuis les débuts de Tiger Woods) depuis son premier tournoi au RBC Canadian Open, ouvrant en route son palmarès lors de sa 6e apparition (Barracuda Championship 2019).

Lorsqu’il manquait son premier week-end au Travelers Championship, il signait une victoire lors de sa participation suivante au Workday Charity Open. Quatre semaines plus tard, sa victoire au PGA Championship 2020 impressionnait encore un peu plus alors qu’il établissait le record du score le plus bas lors d’un week-end de Majeur (65-64).

Alors lorsqu’en février 2021, il remportait le WGC Workday, son 4e titre professionnel, sur le score de -18 et 3 coups d’avance sur ses dauphins Hovland, Koepka et Horschel, Collin Morikawa tutoyait déjà les grands. Avant lui, seul Tiger Woods a remporté un Majeur et un WGC avant ses 25 ans.

Mais le natif de Los Angeles ne s’arrête pas en si bon chemin. Sur les greens du Royal St Georges au Sud-Est de l’Angleterre, il rejoignait notamment son compatriote Ben Curtis, lui aussi sur ce parcours en 2003, comme vainqueur du Majeur britannique lors de sa première participation.

Collin ajoutait un second Majeur toujours avant ses 25 ans pour marcher dans les traces de Woods, seul joueur, encore une fois, à déjà avoir réalisé cet exploit.

Sa fin de l’été est quelque peu gâchée par une blessure au dos contractée à Tokyo lors des JO (il faisait toutefois partie des 7 joueurs ex-aequos à la 3e place, perdant le playoff). Il n’a pu se mêler au sprint final des playoffs de la FedEx Cup (MC-T63-T26).

Hélas pour l’Europe et tant mieux pour les USA, il est revenu à point nommé pour la Ryder Cup signant le meilleur total de points (3,5 en 4 matches) de la compétition avec Patrick Cantlay.

Lorsque Collin Morikawa s’est présenté au départ du DP World Tour Championship à Dubaï, il était le leader de la saison grâce à ses deux titres plus tôt dans la saison, un Top5 à l’US Open (T4) et un Top10 au PGA Championship (T8), entre autres.

Certes, il n’a pas réellement arpenté les tournois de l’European Tour si on excepte l’Omega Dubaï Desert Classic (T68) et le Scottish Open (T71) mais, au final, difficile de lui contester le trophée de la Race to Dubaï alors qu’il gagne la finale de la saison en remontant trois coups de retard sur McIlroy dans le dernier tour grâce à la meilleure carte du jour (66).

Quand Morikawa n’est pas le premier à avoir gagné ou réalisé telle ou telle performance, c’est souvent parce que Tiger Woods l’a précédée. Oui, le garçon a encore un sacré bout de chemin avant de rentrer dans le cercle des légendes mais le n°2 mondial à ce jour est probablement le joueur de ces prochaines années.

Lio

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.