Top9 de celles et ceux dont on n’a pas parlé et qui méritent un mot

Calendrier de l’avent version #LPBB : un article par jour écrit par un membre de la Team pour revenir sur un des moments forts, drôles, surprenants de cette année 2021.

On approche de la fin. On a (re)mis en lumière dans notre décompte BarjonBland, Brun, Cantlay, HajafujiKo, Korda, MaguireMickelson, Morikawa, Roussin-BouchardRozner et Woods mais aussi les nouveaux talents asiatiques, les vainqueurs de majeurs hommes et femmes, les JO, les nouvelles leagues privées, les premiers vainqueurs de l’année, les USA en Ryder Cup et le nouveau DP World Tour. Avec 25 jours dans ce calendrier, on ne peut parler de tout et tous mais on s’est dit que les nommés de ce Top9 méritaient bien un coup de projecteur.

9Louise Duncan

Cette jeune Ecossaise amateur de 21 ans avait gagné son ticket pour le British Open grâce à son large succès 9&8 au Women’s Amateur en juin. Une chance qu’elle a saisi parfaitement en signant un Top10 lors du dernier Majeur de la saison féminine. On la reverra d’abord lors de l’Augusta National Women’s Amateur puis à l’US Open en 2022, et certainement dans les années à venir.

8Annika Sörenstam

Alors qu’en 2021, elle célébrait les 20 ans de son 59 historique, la Suédoise aux 10 majeurs est sortie de sa retraite. Un cut passé au Gainbridge sur le LPGA (T60) puis un cut manqué sur le LET lors du Scandinavian Mixed, tournoi co-organisé avec Henrik Stenson avant une étincelante victoire lors de l’US Senior Women Open. Avec 8 coups d’avance sur sa première poursuivante, comme à la belle époque !

7Louis Oosthuizen

T2 au PGA Championship en étant co-lrader après 36 trous, 2e à l’US Open en étant co-leader après 3 tours et T3 à The Open en étant seul leader au départ du dernier tour, la saison de Louis Oosthuizen en Majeurs est aussi incroyable que chargée de regrets. La seule victoire du Sud-Africain sur le PGA Tour est survenue lors de The Open en 2010 à St Andrews. Ça tombe bien, le Old Course accueille la 150e édition du Majeur en 2022.

6Billy Horschel

A 34 ans, le Floridien a réalisé sa meilleure saison depuis 2014 et sa victoire en FedEx Cup. Vainqueur du WGC Match Play face à son compatriote Scottie Scheffler, il s’offrait un second succès au BMW PGA Championship en Angleterre avec deux cartes de 65 sur sa semaine. Il s’est classé 9e de la saison sur le PGA Tour et second à la race to Dubaï.

5Jordan Spieth

Classé 82e mondial au début de 2021, le triple vainqueur de Majeurs la termine dans le Top15 (14e). En panne sèche depuis son dernier succès à The Open en 2017, le Texan a enfin renoué avec le succès sur ses terres en avril. Deux podiums en Majeurs et 4 autres Top5 par ailleurs et Jordan Spieth est à nouveau prêt à poursuivre sa quête du Grand Chelem de carrière.

4Matilda Castren

Son premier titre professionnel date d’octobre 2020 sur le Symetra Tour. Dès sa première saison sur le LPGA, elle devenait la première Finlandaise titrée sur le LPGA (Mediheal Championship). Un mois plus tard, elle gagne le Gant Ladies Open lui permettant d’obtenir le statut de membre du LET et d’être en position de participer à la Solheim Cup. En battant  Lizette Salas en simple, elle a permis à l’Europe de conserver le trophée en y signant personnellement 3 points en 4 matches joués.

3Viktor Hovland

Cette saison du Norvégien n’aura apporté qu’un réel regret : sa prestation en Ryder Cup (0 victoire et 1 point en 5 matches). Vainqueur en décembre 2020 – pour le compte de la saison 2021 du PGA Tour – au Mayakoba Classic, il remportait le BMW International Open en juin et devenait le premier vainqueur Norvégien sur l’European Tour. Outre-Atlantique, il a terminé deux fois T2, deux fois T3 et deux fois T5 dont une au Tour Championship. Le désormais n°8 mondial vient de compléter son palmarès en conservant son titre au Mayakoba début novembre et en s’adjugeant le Hero World Challenge il y a quelques jours.

2Tony Finau

En février 2020, le parodiste chanteur Sam Harrop avait buzzé Twitter avec sa chanson « When will Tony Finau Win Again? » qui rendait honneur avec humour aux places d’honneur sans fin du joueur américain. Vainqueur du Puerto Rico Open en mars 2016, Milton Pouha Finau de son nom de naissance a enchaîné ensuite les podiums, perdant aussi trois fois en playoffs, avant son éclatante victoire lors de la première manche des playoffs de la FedEx Cup. Le Northern Trust 2021 met fin à une série de 142 tournois et plus de 5 ans sans succès. Ça valait bien une nouvelle chanson !

1Céline Boutier

Parce que quelles que soient les performances de ses compatriotes, Pauline Roussin-Bouchard en tête, la n°1 Française, c’est bien elle ! Céline n’a encore que 27 ans quand elle remporte l’Open de France d’un putt magistral sur le green du 18 au Golf du Médoc. Quelques jours plus tôt, elle était aux USA pour gagner sa seconde Solheim Cup en deux participations. Puis quelques jours après son 3e titre sur le LET, elle en décrochait un second sur le LPGA grâce à une victoire au ShopRite Classic.

A la lutte jusque dans les derniers trous du CME Tour Championship pour remporter la saison du LPGA, la tricolore a réalisé sa meilleure saison depuis son passage pro en 2016. Céline Boutier atteint son meilleur classement mondial avec une 27e place où la seule Européenne devant elle est Anna Nordqvist (15e).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire !
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.